5112 sujets

Le Bar du forum

Pages :
hibou57 a écrit :
Hello,
À quoi pensais-tu en écrivant que la liberté sur le net « s'est réduite dans des proportions importantes ces dix dernières années » ?

Pardon c'est une bourde, ma phrase ne veut rien dire,
je voulais parler de la liberté de la presse papier Smiley cligne
Modifié par Hermann (30 Apr 2009 - 09:02)
Au-delà de la question des droits des artistes se pose celle du modèle économique d'un schéma peut-être lègèrement obsolète. Les contenus numériques sont par nature appelés à être copiés, collés, édités, modifiés et reproduits à l'infini. On constate dans d'autres domaines (technologiques entre autres, où l'éditeur de logiciels est fortement remis en question autant par l'open source que par le développement des Saas) que le problème s'est déjà posé et continuera à se poser encore un certain temps. C'est donc aux artistes (et accessoirement aux majors) de trouver une solution économique pour pallier au déficit de revenus lié à la baisse des ventes de CD et à l'augmentation des copies, légales ou illégales.
Le texte de loi en préparation (peut-être déjà voté à cette heure ?) tente de légiférer là où il n'y a même pas lieu de le faire. La question sur le fond n'est pas celle des sanctions (en faut-il ou pas ? et de quel type ?) mais celle de l'inaptitude (des artistes, de l'industrie et des politiques) à comprendre ce qu'est l'essence même de la matière numérique et de la culture qui va avec.
Problématique typiquement d'un autre siècle, je fais le pari que dans 10 ans cette question d'Hadopi nous paraîtra complètement stérile.
Alors que l' "ère numérique" est annoncée depuis des décennies, avec tout ce qui va avec comme modifications radicales de nos façons d'être, de penser, de concevoir des schémas économiques (voir les débats sur la gratuité) voilà que nos chers artistes se réveillent avec un siècle de retard et en prennent plein la gueule. Y z'avaient qu'à se remuer et se questionner sur qui ils sont, ce qu'ils font et comment le faire, au lieu de regarder le monde avancer sans eux. Pas moi qui vais pleurer sur leurs émois de dinosaures.

(troll de jeudÿ pour cause de grève trollesque demain 1er mai)
(en plus comme un gros naze je n'ai jamais copié de zique ou de films de ma vie, je sais même pas comment faut faire Smiley smile c'est dire si je suis peu concerné par la question de la coupure)
Modifié par Arsene (30 Apr 2009 - 17:13)
Administrateur
Tous les utilisateurs de Wifi non-protégé/non-sécurisé/non-filtré peuvent être concernés par la coupure: merci voisin! Smiley ohwell
Si t'es en WPA2 avec un vrai mot de passe, ça ira mais sinon ...
Arsene a écrit :
(en plus comme un gros naze je n'ai jamais copié de zique ou de films de ma vie, je sais même pas comment faut faire Smiley smile c'est dire si je suis peu concerné par la question de la coupure)
Pas besoin de télécharger pour te faire couper ta connexion, il suffit que tu te fasses pirater ton PC ou ton Wifi. Télécharger un ISO de Linux en torrent devrait suffire à te faire accuser également.
Arsene a écrit :
[...] mais celle de l'inaptitude (des artistes, de l'industrie et des politiques) à comprendre ce qu'est l'essence même de la matière numérique et de la culture qui va avec.
Problématique typiquement d'un autre siècle, je fais le pari que dans 10 ans cette question d'Hadopi nous paraîtra complètement stérile.
[...]

T'as raison, les artiste et les autres personnes que tu cite, derrière qui tout le monde court pour bénéficier de leurs productions, sont des inadaptés. Non seulement ont doit en attendre quelque chose, non seulement on ne leur reconnait pas de droits, mais maintenant on décide d'en rajouter une couche au luxe exigé : le droit d'y voir des inadaptés. J'attend la prochaine étape avec impatience.

Bien sûr, le consomateur, n'a aucune responsabilité (évidement, il ne va pas se traiter d'inadapté lui).

Le problèmes c'est que le numérique est destiné à être copié à l'infini ? Évidement, inutile d'attendre le moindre droit dans ce cas, puisque tout les droits doive être amortie en une seule vente initiale d'un unique exemplaire qui sera dupliqué à l'infini. Disont qu'ils ont voulu offrir un service supplémentaire, on voulu suivre la voix du numérique pour les avantages qu'elle offre au clients.... mal leur en a pris, ils auraient dut rester à l'âge de pierre. Ils se serait donné moins de mal et on les respecteraient mieux.

Gageont qu'ils ne se feront pas avoir deux fois.

Ben oui, j'en connais une de solution : il ne créeront plus rien, comme ça ils ne seront plus ces inapdaté qui n'ont rien compris. Et les invidividus qui ne leur reconaisse aucun droit, devront s'adapter : il ne leur restera plus qu'à se débrouiller et à leur succéder (gratuitement bien entendu et sans aucun droit bien entendu), et là, on verra bien les merveilles qu'ils vont nous créer.

La solution s'imposera toute seule, pas d'inquiétude pour ça...

P.S. Si les artisites ont besoin de droits, ce n'est pas du tout la faute au major (qui servent décidement de pretexte à tout les discours.... comme on aime se cacher derrière), c'est simplement parce qu'ils sont des êtres humains et pas des machines. Je ne vois pas rapport entre l'idée et la notion de droits et les majors (qu'ils répartissent mal les produits des ventes ou qu'on ne leur reconnaisse pas de légitimité à les gérer, c'est une autre question).
Modifié par hibou57 (30 Apr 2009 - 21:21)
Personne ici n'a dit que tout devait être gratuit donc je pense que tu peux arrêter d'enfoncer des portes ouvertes.

Moi je critique deux choses:
Le projet de loi en lui-même qui est liberticide, coûteux et inefficace.
Le système de distribution de la musique et de la vidéo qui est archaïque. Par exemple, pourquoi les ventes de CDs/DVDs chutent ? Tout simplement parce que ce genre de support physique s'use et peut se casser ou se perdre. Arrêtons de vendre de la musique sur un support particulier et vendons uniquement la musique ... On pourrait imaginer un système de compte qui conserverait (côté client et/ou serveur) ce qu'on achète et nous autoriserait à télécharger à l'infini ces morceaux. De cette façon même un disque dur défaillant ne serait pas un problème ... Évidemment on peut envisager la même chose pour la vidéo. Enfin je voudrais parler des séries américaines, en effet le seul moyen de regarder celles-ci en même temps que les États-Uniens c'est de les télécharger ... Dans un système mondialisé ça me semble un peu dépassé ...
Alsacréations Modération SA vous informe que vous avez dépassé votre quota de smileys qui font peur aux mirettes. Nous avons donc dû prélever une partie des smileys de votre dernier message.

(Et si t'es pas content, je transmet ton message à un attaché parlementaire qui transmettra au ministère de la culture, qui transmettra à ta maman, et tu seras privé de dessert. Smiley biggol )

Sur le fond: belle connerie au niveau du ministère de la culture (l'attachée parlementaire étant à priori hors de cause), bel état d'esprit chez TF1. Ça va être marrant aux prudhommes.

PS: les liens explicites, c'est bien aussi. Les «cliquez ici» ou «lisez ceci», ça incite pas tellement à cliquer ou à lire. Smiley cligne
Modérateur
Florent V. a écrit :
Alsacréations Modération SA vous informe que vous avez dépassé votre quota de smileys qui font peur aux mirettes. Nous avons donc dû prélever une partie des smileys de votre dernier message.

(Et si t'es pas content, je transmet ton message à un attaché parlementaire qui transmettra au ministère de la culture, qui transmettra à ta maman, et tu seras privé de dessert. Smiley biggol )

Bonsoir Florent,

rooh, tu as oublié que je vais être punit et que je ne pourrais pas aller au bal(con) ce soir. Enfermé dans ma chambre tout seul. Smiley lol


Florent V. a écrit :

...
PS: les liens explicites, c'est bien aussi. Les «cliquez ici» ou «lisez ceci», ça incite pas tellement à cliquer ou à lire. Smiley cligne


C'est noté Smiley smile Smiley cligne

Bonne soirée à toi
Modifié par Nolem (08 May 2009 - 22:39)
Changaco a écrit :
Par exemple, pourquoi les ventes de CDs/DVDs chutent ? Tout simplement parce que ce genre de support physique s'use et peut se casser ou se perdre.

Ca c'est un argument en béton, ça... Smiley eek

Arrêtons de produire tout ce qui peut potentiellement s'user, se casser ou se perdre !!!
Microsoft contre HADOPI, Seven fournit une machine virtuelle avec XP, on installe le mouchard et hop t’es un gentil.

Je ne sais pas le mouchard est fournit avec Seven ou il faudra l’acheter séparément ?

Ben oui sous peut quand tu ouvre une ligne le gentil vendeur te demande " un AV à #€ par moi et #€ le premier moi pour le gentil logiciel de Nicolas 1er ".
Ericf a écrit :
Ca c'est un argument en béton, ça... Smiley eek

Arrêtons de produire tout ce qui peut potentiellement s'user, se casser ou se perdre !!!
Ça c'est un contre-argument en béton ...
Changaco a écrit :
Ça c'est un contre-argument en béton ...

Il faut dire que l'argument était vraiment mauvais. Je trouve d'ailleurs que le contre-argument est assez pertinent et montre bien les limites (si ce n'est l'absurdité) de l'argument contredit.

Et ce n'est pas comme s'il n'y avait aucun argument de qualité pour expliquer la baisse des ventes des CDs (en dehors de la question du téléchargement).
Je maintiens ce que j'ai dit, un CD/DVD ça se casse, ça se perd, ça se détériore naturellement. J'ajouterais même qu'il faut soit attendre soit se déplacer pour l'obtenir, ce qui est ridicule à notre époque. Je pense que ça explique une (petite?) partie du désintéressement envers ce support même si bien sûr il y a d'autres facteurs.
Modifié par Changaco (09 May 2009 - 16:56)
Changaco a écrit :
Je maintiens ce que j'ai dit, un CD/DVD ça se casse, ça se perd, ça se détériore naturellement.

A la limite je dirais pour ma part que tu n'as en partie raison sur un seul point: un CD/DVD recordable a une durée de vie qui varirait entre 2 et 10 ans même si c'est beaucoup plus en théorie, quant à un CD acheté dans le commerce je crois que ça varie en principe entre 30 et 100 ans.
Le facteur le plus évident vient du prix d'un CD et du fait qu'on n'aime parfois qu'un ou deux morceaux sur la totalité du CD.
Mais conserver de la musique sur un disque dur est plus risqué que sur un CD (à court terme). Et puis un CD ça se range, même qu'on peut en prendre soin Smiley cligne
Je connais quelqu'un qui comme toi préfère conserver sa musique sous une forme plus "dématérialisée" et je pense que vous devez être de plus en plus nombreux dans ce cas.

Changaco a écrit :

J'ajouterais même qu'il faut soit attendre soit se déplacer pour l'obtenir, ce qui est ridicule à notre époque.

Non Changaco, pas ridicule, c'est juste un mode d'accès aux œuvres plus traditionnel qui devrait rester respectable et qui n'est à mon avis pas encore dépassé.

Je pense que ce discours relativement nouveau est assez représentatif de ta génération, mais puisqu'il n'y a pas de progrès sans perte, il conviendrait de se demander qu'est ce qui s'est perdu entre temps, et si ce que nous considérons en apparence comme un progrès ne constitue t-il pas en réalité une victoire à la Pyrrhus. Autrement dit est ce que les pertes relatives à cette évolution ne sont-elle pas aussi importantes voire plus importantes que les avancées qui en découlent?

Or là nous faisons disparaître ce qui nous résiste (les distances, le temps, etc), c-a-d un rapport à la réalité et tous ce qui la constitue. C'est tout un système de valeur qui est remis en question.
Est ce qu'on accorde autant de valeur à une œuvre téléchargée et très facilement accessible
qu'à une œuvre plus difficilement accessible empruntant le circuit traditionnel (le réel)?
Est ce que ce nouveau mode d'accès ne modifie t-il pas certains aspects de notre psychisme?
Etc etc...
Après j'ai bien conscience des progrès réels qui sont en général beaucoup plus évidents (facilités de recherche et de découverte...), je pose juste la question et je pense qu'il ne serait pas inintéressant d'en débattre. Smiley cligne
Il y a à mon avis deux explications principales pour la perte de vitesse du CD (qui n'est pas une perte de vitesse du marché de la musique dans son ensemble, les autres activités se portant bien).

1. La banalisation puis la ringardisation du format. L'objet CD n'est pas aussi désirable en 2005 qu'il l'a été en 1995 ou 1990.

2. La concurrence d'autres postes de dépense «culture et communications» dans le budget des ménages. Le budget des ménages (ou des adolescents, ou jeunes adultes, etc.) reste globalement constant, tandis que les sollicitations suivantes font concurrence au CD (et aux concerts): DVD, jeu vidéo, équipement informatique, accès internet, téléphonie mobile. En dehors du DVD qui peut être vu comme un remplacement de la VHS (quoique le marché ait gonflé grâce au DVD il me semble), les autres sont de nouveaux entrants, et ont donc tendance à expulser les vieux postes de dépense.

Il y a bien sûr quantité d'autres facteurs à prendre en compte, et le téléchargement en fait partie. Avec un impact qui fait toujours débat: de positif à nul (certains chercheurs), sensiblement négatif (d'autres chercheurs), horriblement catastrophique (les maisons de disque)...
Changaco a écrit :
J'ajouterais même qu'il faut soit attendre soit se déplacer pour l'obtenir, ce qui est ridicule à notre époque.

Drôle de génération...
Je vais parler comme un vieux con (après tout, j'ai 44 ans hein Smiley cligne ), mais tu sembles vouloir dire que ceux de ton âge veulent tout et tout de suite (sinon vous faites un caprice ?), sans se déplacer et aller à la rencontre du disquaire du coin, avec qui papoter et écouter quelques nouveautés (ha oui, j'oubliais, tu ne dois pas savoir ce qu'est un disquaire...).
Et je n'ose pas imaginer à quel point vous pouvez souffrir d'atrophie musculaire... Smiley confus

Changaco a écrit :
Je maintiens ce que j'ai dit, un CD/DVD ça se casse, ça se perd, ça se détériore naturellement.

Oui, quand on n'est pas soigneux...

J'ai acheté mon premier vynil quand j'avais 13 ou 14 ans (Wish you were here, Pink Floyd), il se trouve encore sur une étagère chez mes parents, en excellent état (pochette et disque).

Et depuis 17 ou 18 ans environ, j'achète régulièrement des CDs (une dizaine par mois).
Pourquoi j'aime l'objet CD ?
1. C'est un support qui n'amène pas que la musique. Voir par exemple les disques de Rabih Abouh Khalil avec leurs superbes pochettes. Ou encore ceux du trio Texier / Romano / Sclavis illustrés des superbes photographies sur livrets de Guy Le Querrec, indissociables des oeuvres musicales qu'elles accompagnent.
Ca se dématérialise ça ? Pas à ma connaissance Smiley cligne

2. La qualité musicale : je n'obtiendrai pas la même qualité musicale en écoutant un MP3 (ou tout autre format de fichier téléchargé) qu'un CD audio original. Je ne vais pas faire ici la liste de mon matériel Hi-Fi, mais il est en rapport avec la somme investie en CDs depuis toutes ces années.

3. Dernier argument, mais aujourd'hui le plus important pour moi : mon fils. A bientôt 3 ans, il adore la musique (normal, ça fait presque 4 ans qu'il en entend tous les jours Smiley smile ). Il a le droit de choisir et de mettre les CDs (et sans faire de casse !) qu'il veut écouter (j'ai placé la platine CD à sa hauteur). Selon qu'il veuille écouter Petit Ours Brun, Michel Portal ou Victor Démé, il se repère à la pochette pour faire son choix.
Choix quasi impossible pour enfant de cet âge à faire sur un lecteur MP3 ou un disque dur externe.
Ericf a écrit :

1. C'est un support qui n'amène pas que la musique. Voir par exemple les disques de Rabih Abouh Khalil avec leurs superbes pochettes. Ou encore ceux du trio Texier / Romano / Sclavis illustrés des superbes photographies sur livrets de Guy Le Querrec, indissociables des oeuvres musicales qu'elles accompagnent.
Ca se dématérialise ça ? Pas à ma connaissance Smiley cligne

2. La qualité musicale : je n'obtiendrai pas la même qualité musicale en écoutant un MP3 (ou tout autre format de fichier téléchargé) qu'un CD audio original. Je ne vais pas faire ici la liste de mon matériel Hi-Fi, mais il est en rapport avec la somme investie en CDs depuis toutes ces années.

3. Dernier argument, mais aujourd'hui le plus important pour moi : mon fils. A bientôt 3 ans, il adore la musique (normal, ça fait presque 4 ans qu'il en entend tous les jours Smiley smile ). Il a le droit de choisir et de mettre les CDs (et sans faire de casse !) qu'il veut écouter (j'ai placé la platine CD à sa hauteur). Selon qu'il veuille écouter Petit Ours Brun, Michel Portal ou Victor Démé, il se repère à la pochette pour faire son choix.
Choix quasi impossible pour enfant de cet âge à faire sur un lecteur MP3 ou un disque dur externe.



Je ne peux me permettre un psaume ou autres citation religieuse ... mais me semble-t-il que tout est dit !

Mis à part que pour mes Garçon, j'ai fait des copies de nos CD:DVD (et des pochettes) parce que ce sont des Gosses qui ont toujours été fascinés par le freesBee depuis la découverte surprenante qu'un Jeux PS2 avait un vol plus "précis" que les DVDs de blanche-neige Smiley cligne alors comparer à un lecteur MP3 ... c'est vite fait !

Bref ... la démocratie devrait tout de même donner toutes libertés à chacun de faire comme il le souhaite sans pour autant être suspecté et considéré coupable avant la moindre infraction ...

Selon moi, le Gros pb viens du fait que désormais le Web permet à certains d'éviter d'acheter de véritable M***, car après les avoir entendu (de façon légal ou non) ... ils gardent leur argent !! pour autre chose !
Pages :