5096 sujets

Le Bar du forum

Pages :
- Des couleurs plates, pâles, sans intérêt, ennuyeuses
- Des textes énormes pour taupes aveugles qui obligent mon oeil à courir un marathon
- Des gros carés moches qui font perdre toute structure du contenu de la page
- Des menus et autres éléments inutiles qui restent fixes et ne permettent pas de s'extraire de l'interface pour se concentrer sur le contenu
- Des sites en one-page au contenu fait pour ne pas être lu avec des pictos énormes et des animations inutiles
- Des sites qui se ressemblent tous, sans personnalité, qui sont des copies de copies de copies de templates
- Du mobile first qui sous prétexte qu'une poignée d'utilisateur ne peuvent pas afficher une mise en page complexe, traîne l'ensemble du web vers le bas
- Des salopries qui popent au milieu de la page une fois que l'on a commencé à lire le contenu
- Des menus qu'il faut ouvrir avec un effet d'animation idiot, comme si la navigation d'un site web n'était plus qu'un prétexte à montrer son savoir-faire jQuery et non une porte vers le contenu

Bref, j'en ai marre des sites d'aujourd'hui qui n'ont plus ni ergonomie, ni personnalité, sont même dans la plupart des cas franchement laids et mon font limite regretter les 90's où le web était moche avec au moins de la personnalité. Comment a-t-on pu passer de ça :
http://2.bp.blogspot.com/_V9sor1SAqSE/SLP8viSqW4I/AAAAAAAAAas/eI43RCD8VgI/s1600/gomediazine.jpg
à ça :
http://gomedia.us/zine/
Bonjour,

Peut être que l'exemple choisi n'est pas le bon. Les deux versions du site que vous présentez sont aussi tartes l'une que l'autre. Le problème, c'est probablement le designer…

Les tendances sont multiples et répondent à différents critères (techniques, ergonomie, expérience utilisateur, modes, efficacité… ). Par exemple, le monopage ou le responsive répondent à l'utilisation nomade, au tactile, ce ne sont pas des choix purement "esthétiques".
Ceux qui sont le plus à blâmer sont ceux qui ont tout compris de travers et pondent des sites qui ne reflètent que les inconvénients des tendances actuelles, sans les avantages. Les exemples que vous montrez sont assez parlants. Le pire, c'est quand on voit ce genre de design et que dans le titre il est mentionné "webdesign, studio, graphiste, conception de site… ". Et des sites du genre, on en trouve à la tonne…
Moi ce qui me gonfle, ce sont les sites faits à partir de templates "noname" qui semblent tous clônés. Du pseudo design à la chaîne… Je préfère encore un site maladroit avec une âme, qu'un truc que j'ai déjà vu 1000 fois.

En même temps, on ne peut pas demander à tous d'être des pros du design. Dans les années 90, 99% des sites étaient des daubes. Si on passe à 95% en 2014 il y aura déjà du progrès ! Un site fade mais clair, c'est déjà mieux que rien. Smiley langue

J'ai moi même effectué une étude des tendances web actuelles en essayant d'analyser leur raison d'être, leur utilité. Je dois reconnaître qu'il y a à prendre et à laisser, mais que bien appliquées, ça va globalement dans le bon sens. Ensuite, les goûts et les couleurs…
Par exemple, le flat design apporte de l'efficacité, de la légèreté, un style plus web et un coup de frais comparé au skeuomorphisme. En revanche, s'il n'est pas justifié ou mal compris, ça peut donner des sites fades et insipides. C'est tout sauf facile à appliquer.

Un petit coup de pub perso Smiley cligne , mon étude sur les tendances web design 2015 (juin 2014) :
http://philipperondepierre.com
(cliquer sur la bannière : "En 2015, restez connecté !")
Les points que vous énumérez y sont analysés, de façon simple et concise.

Le problème des tendances vient souvent du fait qu'elles sont mal comprises et mal appliquées. Ce qui au final finit par donner une image biaisée. J'avais même proposé de reprendre cette étude pour un article. Histoire de dresser un état des lieux, une analyse et une présentation des tendances qui va au delà des présentations habituelles qui se limitent à la forme.
À destination de tous, pros comme amateurs, du designer au développeur ! Smiley smile
 Peut être que l'exemple choisi n'est pas le bon. Les deux versions du site que vous présentez sont aussi tartes l'une que l'autre. Le problème, c'est probablement le designer…


La première version est magnifique. C'est propre, recherché tout en restant sobre. La refonte paraît réalisée par un développeur est-allemand en période communiste.

Par exemple, le flat design apporte de l'efficacité, de la légèreté, un style plus web et un coup de frais comparé au skeuomorphisme. En revanche, s'il n'est pas justifié ou mal compris, ça peut donner des sites fades et insipides. C'est tout sauf facile à appliquer.


Alors déjà non, le flat design n'apporte pas d'efficacité.
Il détruit le contexte, les zones interactives sont difficiles à discerner. Le remplacement des menus par des icônes minimalistes difficilement lisible rend l'utilisation obscure. Il crée également des sites aussi vite vus, aussi vite oubliés.

Il faut arrêter de se mentir. Le flat design est quelque chose qui n'intéresse que les designers. La plupart des gens normaux trouvent ça horrible, les autres sont attirés par la nouveauté de la chose mais en seront vite fatigués. Il n'y a que les designers pour être excités par les nouvelles "tendances". La dernière fois, c'était avec Flash, on a bien vu où ça nous a mené.
Bonsoir,
assez d'accord sur ton constat et le côté parfois assez déprimant de ces dernières tendances, je crois on en avait déjà parlé ici.
Une autre grosse déception personnelle dans le genre : http://openweb.eu.org/
L'ancienne version possédait une atmosphère dont cette dernière version est dépourvue.
En essayant de coller à la tendance du moment, il n'ont fait qu'appauvrir le design alors qu'ils avaient certainement la capacité pour pondre un design plus impactant.
Dans la plupart des cas, une simplification excessive du langage plastique provoque inévitablement un perte identitaire.
On a pu observer la même tendance avec l'"abstractisation" excessive des logos qui a fait perdre à certain d'entre eux leur spécificité...
On peut y voir aussi quelque part une certain prétention (et un manque d'humilité) à vouloir paraître haut de gamme / pro quand le fond n'y est pas. C'est cette professionnalisation et cette absence totale de maladresse que tu évoques qui participe à cette uniformisation identitaire.
C'est une tendance que certains graphistes ont dénoncé en essayant de trouver un langage alternatif moins dépendants des outils...
Car au delà des mode, les moyens de création eux même surdéterminent les tendances (css3...) mais de manière moins évidente.
Ceci dit on ne pourra pas reprocher à beaucoup de sites dernière génération d'être en adéquation avec leur finalité et leur fonction...
Tout dépendra aussi de ce que les gens attendent d'un site web, mais le côté utilitariste et "fonctionnaliste" semble prendre de plus en plus le dessus sur la gratuité.
Modifié par Hermann (25 Jul 2014 - 23:18)
"Utilitariste et fonctionnel", c'est une question de point de vue.
Les caractères qui font la moité de l'écran (ex : http://payment-services.ingenico.com/int/en/ ), c'est juste un cauchemar pour la lecture, sans parler du fait qu'il faille scroller sur des kilomètres pour lire un paragraphe. Et encore, j'ai plutôt un grand écran. Les designers ont pourtant logiquement eu des cours de typographie censés leur apprendre les normes pour une lecture confortable.
C'est peut-être aéré sur un imac 27".
Sur un écran normal, c'est illisible.
Et encore, je suis en 1920x1200, la résolution moyenne sur pc est 1366x768 ...

Le but est clairement de saturer le cerveau du visiteur pour qu'il ne retienne que quelques catch-phrases et ne lise pas le contenu. Les paragraphes pourraient être remplis de Lorem ipsum que ça ne changerait pas grand-chose ...

Tout cela me gonfle à la fois comme utilisateur du web (parce que j'en ai marre de tomber sur des sites moches, souvent peu ergonomique et que je dois dézoomer pour pouvoir lire confortablement) mais surtout comme développeur, car je n'éprouve aucun plaisir à créer des sites moches, peu ergonomique et qui sont pénibles à développeur parce qu'ils faut des plugins javascript partout, rajouter de l'Ajax là où ça n'est pas nécessaire, etc.
Modifié par John-Rimbaud (26 Jul 2014 - 09:31)
@John-Rimbaud : + 1000 !

Sans compter les énormes caractères en gris clair sur fond blanc (fatigue visuelle garantie), les énormes caractères noirs mais trop fins sur fond blanc (fatigue visuelle garantie, merci @font-face employé en dépit du bon sens), les blogs avec une seule colonne de contenu, sans menu thématique, sans menu rétrochronologique, sans nuage de tags, voire sans tags dans les articles, sans moteur de recherche interne (de toute façon inutile faute de connaitre les mots-clés nécessaires, je le sais, j'ai essayé), avec parfois pour seuls outils, les boutons de navigation précédent et suivant (c'est cool, tiens, pour accéder à un ancien article quand le blog a dix ans d'existence), le tout avec des auteurs de blogs qui expriment leur satisfaction béate d'être passés au design responsive... mais aussi au degré zéro de l'usabilité et de l'accessibilité. Comment des concepteurs web pros peuvent-ils en arriver à oublier des notions fondamentales, définies depuis des années ? c'est atterrant de les voir coller à des modes comme des mouches à de la glu. Un article indispensable : http://www.lesintegristes.net/2013/03/19/integration-web-humilite/ (bon, je suppose que tous les familiers du forum l'ont lu, mais enfin...).

Alors déjà non, le flat design n'apporte pas d'efficacité.
Il détruit le contexte, les zones interactives sont difficiles à discerner.


+ 1000 again !

C'est facile de mettre tous les sites "non flat design" dans le sac du skeuomorphisme, comme s'ils comportaient tous des backgrounds avec des textures de cuir, de marbre ou de bois et autres horreurs. Le relief ou l'ombrage sur des éléments réactifs comme les boutons ou des barres d'outils n'est pas "joli", il est fonctionnel, il donne à l'utilisateur une information supplémentaire pour distinguer des éléments réactifs du reste de la page. créer des boutons en aplats de couleurs, c'est supprimer une information utile aux utilisateurs, c'est retirer de l'affordance aux pages.

Enfin, le responsive design, censé dicter le choix du flat design, étendu jusqu'au smartphones (en attendant les smartwatches ?) est inutile voire négatif pour certains sites, qui nécessitent un grand écran (sites de graphistes, de photographes... et de concepteurs web). Là, je m'avance peut-être un peu trop et je crains de me tromper (auquel cas détrompez-moi !), mais je pense qu'un concepteur web a besoin d'une certaine taille d'écran (oui, je sais, il y a aussi la résolution qui varie selon les devices) pour exprimer ses capacités.

Pour prendre deux sites qui ont étés soumis aux critiques du forum, le site http://yannickpasquier.com/, est peut-être plus responsive que le site http://www.mbaudlot.com/ (pas pu vérifier), mais le premier n'exprime aucune créativité, seulement une capacité à produire des sites flat design.

Or, ça ne suffit pas. Pour moi, ce que les clients veulent bien avant du responsive, c'est un design original. Si j'étais un client voulant un site web, je choisirais sans hésiter le concepteur du second site. La cas s'est déjà produit aux débuts de la tendance des sites conformes aux standards. Des boites de webdesign qui avaient pour seul arguments de vente la conformité aux standards, la légèreté et la sémanticité du code HTML sans suivre au niveau du design ont connu des flops monumentaux.
Modifié par thierry (26 Jul 2014 - 14:43)
La vache ! Smiley eek

On a l'impression en lisant certains commentaires que ce sont les graphistes qui ont dénoncé leur grand père aux allemands en 42… Smiley sweatdrop

Difficile de dialoguer avec des questions/réponses toutes faites sur un ton aussi caricatural, virulent et accusatoire, avec des clichés alignés comme des rangs de perles. Avec des "+ 1000" d'une rare éloquence…

Qu'ajouter d'autre ? Non, ce n'est pas la faute des graphistes, c'est la faute des développeurs et de ceux qui croient que le graphisme s'apprend en 15 jours, se limite à singer 4 tutoriels et à connaître 3 filtres sur Photoshop…
Et si la majorité de ces sites bancals avec des styles pas aboutis et pas ergonomiques n'étaient pas réalisés par de vrais graphistes ou webdesigners ? Smiley cligne

Mais bon, ça serait jeter de l'huile sur le feu ? Non ? Smiley lol
Et si la majorité de ces sites bancals avec des styles pas aboutis et pas ergonomiques n'étaient pas réalisés par de vrais graphistes ou webdesigners ?

Bin, moi, toutes les aberrations que je cite, je les ai constatées sur des blogs de professionnels du web (j'ai pas vérifié s'ils étaient graphistes ou développeurs ou webdesigners). Alors, il y aurait des professionnels et des professionnels pas professionnels, et comment les différencier ? Ou alors, tout ce qui est bancal, pas abouti et pas ergonomique est ipso facto le fait de non-professionnels ? Proposition difficilement soutenable.

Et que penser du site OpenWeb ?

Cité plus haut par Hermann :

assez d'accord sur ton constat et le côté parfois assez déprimant de ces dernières tendances, je crois on en avait déjà parlé ici.
Une autre grosse déception personnelle dans le genre : http://openweb.eu.org/
L'ancienne version possédait une atmosphère dont cette dernière version est dépourvue.
En essayant de coller à la tendance du moment, il n'ont fait qu'appauvrir le design alors qu'ils avaient certainement la capacité pour pondre un design plus impactant.
Dans la plupart des cas, une simplification excessive du langage plastique provoque inévitablement un perte identitaire.


C'est plat, c'est vide, c'est sans âme, sans personnalité... Ce ne sont pas des professionnels ?
Modifié par thierry (27 Jul 2014 - 21:57)
Déjà, je ne vois pas le rapport entre site pro = design fait par des pros du design. Beaucoup de sites sont faits sans designers, les webmasters font avec les moyens du bord. Les TPE ou les sites non lucratifs ont rarement les moyens de se payer des studios de com avec chef de projet, développeurs, designers, retoucheurs, chromistes, intégrateurs, ergonomes… Envoyez leur un chèque…
Et si certains sites produits par des studios ont autant de personnalité qu'une flaque d'eau, le responsable, dans la majorité des cas, c'est le client. Qui souvent à rejeté les idées créatives pour avoir le même site que le voisin…

Après il y a des bons et des mauvais partout. Vous, êtes-vous bon ou mauvais ? Smiley cligne

thierry a écrit :
Une autre grosse déception personnelle dans le genre : http://openweb.eu.org/

Là vous parlez comme s'il y avait UNE vérité… la vôtre… en affirmant une chose et son contraire… Smiley sweatdrop
Et si vous leur adressiez directement vos réclamations ? Proposez leurs vos services. Vous voulez qu'on vous dise quoi ici ? En plus, le site mentionné n'est pas représentatif de ce qu'est le flat design (lisez mon étude), au contraire, il ressemble à un site daté des années 90.
Je ne vois pas l'intérêt de faire des faux débats à coup de clichés et de tartes à la crème. Chacun étant libre de concevoir son site comme il l'entend. Dommage, le problème d'une certaine uniformisation du webdesign actuel est un vrai sujet. Si les gens ne pètent pas un câble toutes les 2 phrases… Smiley ohwell

Moi ce qui m'intéresse, ce sont les jolis sites. Et il en a des tonnes, peu importe le style. Des sites moches et mal fagotés, il y en a toujours eu et il y en aura toujours. Après libre à chacun de pester contre Microsoft qui ont lancé le flat design, mais si ce style était si mauvais, il n'aurait pas pris la place qu'il occupe actuellement.

Voilà pour moi. Bonne journée. Smiley smile
Modifié par spongebrain (28 Jul 2014 - 03:12)
Et si la majorité de ces sites bancals avec des styles pas aboutis et pas ergonomiques n'étaient pas réalisés par de vrais graphistes ou webdesigners ?


Heu non, je travaille dans une agence composée uniquement de graphistes et ils trouvent ça génial. Bien-sûr, avant de se rendre compte que c'était devenu "tendance", ils trouvaient ça affreux Smiley cligne

Après il y a graphiste et graphiste. Pour moi il y a le graphiste artiste et le graphiste qui bosse dans la comm. Le deuxième n'est pas un artiste, juste une sorte de singe entraîné à suivre des mouvements prédéfinis sans se poser de questions.

Après libre à chacun de pester contre Microsoft qui ont lancé le flat design, mais si ce style était si mauvais, il n'aurait pas pris la place qu'il occupe actuellement.


Au contraire, le flat design a créé un clivage rarement vu précédemment. Encore une fois, je connais très peu de gens qui ne trouvent pas ça laid à part des designers. C'est un peu comme l'art moderne, il n'y a que les "artistes" qui le pratiquement et les mécènes pour ne pas trouver ça ridicule. Quand je vois l'essentiel de ce que pondent les graphistes avec lesquels je bosse, je me dis que si j'étais un client et que je payais une agence pour qu'elle me sorte un carré bleu pâle avec une typo au milieu, je foutrais mon poing dans la gueule du responsable et le poursuivrais en justice.

On a d'ailleurs eu un client qui nous a sorti "Franchement, si c'est pour avoir ça, je demande à mon équipe de faire un truc sur word et ça sera pareil." Tellement vrai Smiley cligne
Modifié par John-Rimbaud (28 Jul 2014 - 06:49)
Et hop, quelques perles supplémentaires sur le collier des clichés et des contre vérités. Franchement, vos propos sont idiots et méprisants. Je regrette d'avoir perdu mon temps à vous répondre.

Pour le reste, je préfère lire Arthur…
Modifié par spongebrain (28 Jul 2014 - 06:58)
John-Rimbaud a écrit :

Après il y a graphiste et graphiste. Pour moi il y a le graphiste artiste et le graphiste qui bosse dans la comm. Le deuxième n'est pas un artiste, juste une sorte de singe entraîné à suivre des mouvements prédéfinis sans se poser de questions.


Il faudrait voir à arrêter de comparer le webdesign//graphisme et l'art. Un design web n'est PAS un objet artistique, il a une utilité, faire passer un message, faire vendre (même si ça déplaît à certains), rendre un produit utilisable facilement (je parle de webapp là), et donc oui, c'est un objet de communication. Tout comme une app, c'est utilitaire. Ne mélangeons pas tout.

Quant au flat, on aime on aime pas. Certes. Mais de là à dénigrer parce que l'on trouve cela minimaliste et que l'on croit qu'il n'y a pas de boulot derrière, c'est mesquin. Il n'y a rien de plus complexe que faire quelque chose de simple, minimal, équilibré. Ça demande une maîtrise des couleurs, des blancs, de l'espace, de la typographie, de l'ergonomie et des lois de la Gestalt qui n'est pas donné à tous, moi la première. Quand on me demande du flat, du minimalisme, je galère, je suis obligée de me creuser la tête, de réfléchir bien plus que quand on balançait du gros aplat à tout va dans tous les sens et que le design c'était un joli fond fait de 3 brushs trouvées sur deviantArt et des boutons glossy. On est loin du singe qui suit le mouvement là quand même.

John-Rimbaud a écrit :

Quand je vois l'essentiel de ce que pondent les graphistes avec lesquels je bosse, je me dis que si j'étais un client et que je payais une agence pour qu'elle me sorte un carré bleu pâle avec une typo au milieu, je foutrais mon poing dans la gueule du responsable et le poursuivrais en justice.

J'attends donc ton poing dans ma gueule (merci de me laisser enlever les lunettes avant), mais tu peux le mettre aussi dans celle de certains clients (directeur com', marketeux) qui ont insisté pour avoir du flat et minimaliste parce que EUX trouvent ça tendance même si toi en tant que designer tu lui as dit et répété que ça ne correspondant pas forcément à ses besoins en matière de communication et identité graphique.
Difficile de juger un site à posteriori sans avoir vu le cahier des charges et les demandes du client.
Bonjour,
John Rimbaud a écrit :
Le deuxième n'est pas un artiste, juste une sorte de singe entraîné à suivre des mouvements prédéfinis sans se poser de questions.

À ce compte là, tout le monde est plus ou moins également un singe. Toi aussi, avec tes patterns de développement réutilisés de projets en projets (et moi aussi, puisque je suis également développeur). Comment veux-tu obtenir la moindre once de crédibilité en t'adressant aux gens avec autant de condescendance (alors que tu prouve à chaque phrase ta méconnaissance du design graphique) ?
John Rimbaud a écrit :
Encore une fois, je connais très peu de gens qui ne trouvent pas ça laid à part des designerss

Histoire de ne pas parler sur de l'intuition et donc du vent, pourrais-tu me fournir une étude sourcée sur le sujet ? Comprenant une méthodologie d'enquête sérieuse et valide si possible. Sinon, je pourrais tout autant te dire que TOUS les "John Rimbaud" des interweb sont des trolls de mauvaise foi et qu'un théière est actuellement en orbite entre Mars est la Terre (big up Béber)…
Tu ne peux pas prétendre renvoyer à ses études toute une profession sans étayer un peu plus ton argumentaire…
…je veux dire en disant autre chose que "je trouve ça c'est laid" ou "mon voisin déteste" ou mieux "tout le monde trouve ça nul sauf les designers".
John Rimbaud a écrit :
Quand je vois l'essentiel de ce que pondent les graphistes avec lesquels je bosse

Ça je comprends que ça soit chiant. Mais ce n'est pas une fatalité. Je connais plusieurs agences qui sont restées stuck dans les années 90 - début 2000 en matière de design et qui semblent par ailleurs plutôt bien tourner. Si tu le souhaite, je peux t'envoyer quelques exemples en MP pour que tu puisse les contacter. Je sais qu'il y en a au moins une qui cherche un développeur.
Franchement, quand on lis ici que tu t'imagine foutre un poing dans la tronche et envoyer en justice tes collègues actuels, on se dit qu'effectivement il serait certainement temps pour toi de changer de boîte Smiley confus
John Rimbaud a écrit :
On a d'ailleurs eu un client qui nous a sorti "Franchement, si c'est pour avoir ça, je demande à mon équipe de faire un truc sur word et ça sera pareil." Tellement vrai

Oui, c'est un peu comme quand tu entends "moui il est jolie ce logo, mais moi je préfère le rose et ma femme le vert, vous pouvez pas intégrer ça ?". Un professionnel est justement là pour agir en tant que professionnel, pas pour transposer pêle-mêle sur une création toutes les idées saugrenues de ses clients. Un client qui parlerait de remplacer un professionnel par une équipe d'amateurs, c'est d'ailleurs aussi un client qui n'est pas professionnel lui-même.
Après, il est des graphistes qui ne sont bien entendu pas pros, pas très talentueux ou plus souvent pas très doués pour expliquer leurs choix artistiques et techniques. C'est un autre problème qui est certainement assez courant, mais c'est vraiment un autre problème.

<feeds>Du reste, cette expression "tellement vrai", me sort personnellement par les yeux. Autant dire +1 ou +1000, c'est plus rapide et tout autant symptomatique de l'inculture et de la méconnaissance du sujet abordé Smiley cligne </feeds>
Moi aussi j'en ai marre.

- Des sites lents, mal codés, lourds et longs à charger
- des textes en caractère 10 non accessibles et difficilement lisibles.
- Des grosses images sans intérêt sans intérêt autre que de surcharger et de bouffer notre connexion.
- Des navigations ultra originales ou l'on ne comprends rien, et ou il faut fouiller pendant 5 min pour trouver la catégorie que l'on souhaite.
- Des sites ou il faut changer 12 fois de pages pour trouver une phrase planquée dans un énorme paragraphe de texte non illustré.
- Des sites qui ressemblent à rien, ou la photo de stock est omniprésente.
- Du desktop first qui fait que lorsque l'on souhaite voir un site un brin complexe en déplacement, il faut attendre 20min pour qu'il charge sur son téléphone / tablette
- Des mauvaises pratiques de marketeux qui ne comprennent rien à comment intéresser un lecteur.
- Des menus qui s'ouvrent abruptement en shootant le reste des contenus, parce qu'un développeur à décidé de faire son propre JS, non compatible ni maintenable par personne.

Bref j'en ai marre aujourd'hui des sites des années 2000, qui utilisaient le web comme un journal ou des panneaux publicitaires et qui sont aujourd'hui totalement dépassés et ne correspondent plus au mode de navigation et de consommation d'internet.

Cordialement,
@spongebrain :

Déjà, je ne vois pas le rapport entre site pro = design fait par des pros du design. Beaucoup de sites sont faits sans designers, les webmasters font avec les moyens du bord. Les TPE ou les sites non lucratifs ont rarement les moyens de se payer des studios de com avec chef de projet, développeurs, designers, retoucheurs, chromistes, intégrateurs, ergonomes… Envoyez leur un chèque…

Heu, donc, pour toi, un site pro = un site réalisé par une agence de com au grand complet, et donc, sauf volonté contraire du client aux goûts de chiotte, il n’y a pas de mauvais site pro. Désolé, pour moi, un site réalisé par un professionnel du web est un site pro, le pro en question étant censé posséder les compétences nécessaires pour produire un site de qualité (affordant, usable, lisible, esthétique, etc). Bon, si malgré ça, le site n’est pas “bon”, que penser desdits pros…

Et si certains sites produits par des studios ont autant de personnalité qu'une flaque d'eau, le responsable, dans la majorité des cas, c'est le client. Qui souvent à rejeté les idées créatives pour avoir le même site que le voisin…

Peux-tu étayer cette affirmation ? À mon avis, le client privilégie plutôt un design original, et je pense que le client qui s’adresse à un studio est assez intelligent pour savoir que copier le concurrent n’est pas le meilleur moyen d’établir une image de marque. De toute façon, c’est le boulot du studio de l’en convaincre.

Là vous parlez comme s'il y avait UNE vérité… la vôtre… en affirmant une chose et son contraire…

Perso, je maintiens site d’OpenWeb est plat et sans personnalité, et c’est dommage, et ses auteurs ne manquent sûrement pas de compétences pour faire mieux. Je ne vois pas où j’affirme une chose et son contraire.

Et si vous leur adressiez directement vos réclamations ? Proposez leurs vos services.

Là, tu nous refais le coup du Where is the patch ? Si t’es pas capable d’en faire autant, ferme-là (pour rester poli). Désolé, mais la capacité de critiquer n’est heureusement pas dépendante de celle de créer. À ce compte-là, pas question de critiquer un film si on n’est pas réalisateur, pas question de critiquer un roman si on n’est pas romancier, et allons plus loin, pas question de critiquer un polar si on n’est pas auteur de polar, pas question de critiquer un roman de SF si on n’est pas écrivain de SF, etc. Chapeau pour la démocratie. Comme disait quelqu’un “Un critique gastronomique n’a pas besoin de savoir pondre un œuf pour apprécier une omelette”.

Après libre à chacun de pester contre Microsoft qui ont lancé le flat design, mais si ce style était si mauvais, il n'aurait pas pris la place qu'il occupe actuellement.

Et si le skeuomorphisme était si mauvais, il n’aurait pas pris la place qu’il a occupée pendant de si longues années. Argument nul.

Spongebrain, j’apprécie habituellement beaucoup le contenu de tes interventions, même si, à mon avis, leur ton relève un peu de la gifle pour leur destinataire (disons que ce que tu dis est juste mais que ce serait mieux perçu par le demandeur de critiques si tu le disais plus gentiment), mais, là, je ne vois pas ce qui te met en rogne dans d’autres interventions, d’autant que tu affirmes que “le problème d'une certaine uniformisation du webdesign actuel est un vrai sujet”, Et pour le coup, tes remarques sont essentiellement dénigrantes et non argumentées.

@edenpulse :

Bref j'en ai marre aujourd'hui des sites des années 2000, qui utilisaient le web comme un journal ou des panneaux publicitaires et qui sont aujourd'hui totalement dépassés et ne correspondent plus au mode de navigation et de consommation d'internet.

Rien de nouveau dans ce dont tu as marre : ça a toujours existé sur le web et ça existera toujours. On n’est pas dans un monde où avant le flat design tout était mauvais et où maintenant, avec le flat design, tout est bon. Dans trois ans, avec un peu de chance, tu encenseras le néo-skeuomorphisme et tu diras le plus grand mal du flat design.

Moi, j’en ai marre des blogs de pros pleins d’articles intéressants mais de moins en moins utilisables et desquels je décroche parce que, pour les rendre responsive, leurs auteurs les ont amputés d’à peu près tous leurs outils de navigation. Le responsive, ça permet d’être visible sur plus de devices mais ça peut faire perdre des lecteurs (non, désolé, plus de devices ne veut pas nécessairement dire plus de lecteurs). Je serais curieux de connaître les stats de fréquentation de certains blogs avant et après passage au responsive.

Enfin, je pense que la lecture de cet article est vraiment indispensable : http://www.lesintegristes.net/2013/03/19/integration-web-humilite/.
Modifié par thierry (28 Jul 2014 - 16:08)
@thierry
C'était assez ironique et axé sur une réponse point par point au post original Smiley smile

thierry a écrit :

Rien de nouveau dans ce dont tu as marre : ça a toujours existé sur le web et ça existera toujours. On n’est pas dans un monde où avant le flat design tout était mauvais et où maintenant, avec le flat design, tout est bon. Dans trois ans, avec un peu de chance, tu encenseras le néo-skeuomorphisme et tu diras le plus grand mal du flat design.


Et c'est bien possible Smiley cligne
Modifié par edenpulse (28 Jul 2014 - 16:41)
Pages :