5096 sujets

Le Bar du forum

Pages :
(reprise du message précédent)

@Yvan L.
On va jamais être d’accord je le crains, j’ai vraiment du mal avec cette promotion à sens unique du modèle américain… Et quand on me cite comme modèles de « réussite » Apple (esclavagisme des sous-traitants asiatiques), Microsoft (youpi monopole) ou Facebook (no comment), j’ai du mal à applaudir des deux mains, c’est tout.
jmlapam a écrit :
C'est vrai ? Et "tous les graphistes font d'autres choses que le web" c'est vrai aussi ?


Oui, tout a fait, c'était exactement le sens de ma phrase Smiley clapclap

Je rajouterai d'ailleurs à ça une que tous les pigeons sont des oiseaux et que tous les oiseaux sont également des pigeons.
STPo a écrit :
On va jamais être d’accord je le crains, j’ai vraiment du mal avec cette promotion à sens unique du modèle américain…

Je ne suis pas comme ça pourtant, à vouloir tenir tête à tout prix. Ce que je dis est sincère et je ne le dis pas dans le feu de l'action. Je connais plutôt bien les USA et leur façon de travailler puisque je bosse pour eux régulièrement depuis bientôt 10 ans, donc je réagis juste à des choses que je lis ici et qui sont en contradiction avec ce que je peux constater au jour le jour.
On peut aussi dresser un tableau très sombre de ce pays mais là n'est pas la question. A la base, c'est jb_gfx qui dit que le web FR c'est de la daube vs le web US. C'est être de mauvaise fois que de tenter de prouver l'inverse. Les américains ne sont pas tous individuellement meilleurs que les Français c'est évident. Mais ensemble ils arrivent à bâtir des services de meilleur qualité c'est un fait.

STPo a écrit :
Et quand on me cite comme modèles de « réussite » Apple (esclavagisme des sous-traitants asiatiques), Microsoft (youpi monopole) ou Facebook (no comment), j’ai du mal à applaudir des deux mains, c’est tout.

Complètement d'accord avec toi ! ( oui c'est possible ). Mais de ce côté l'herbe n'est pas plus verte chez nous en France ! Et elle n'est probablement pas plus verte dans ton salon non plus Smiley cligne
Lothindil a écrit :
Ah ? Et le concept du "t'es chercheur, si tu sors pas un minimum de 5 articles par an, on te fout à la porte" ou "on a finalement trouvé un candidat qui colle mieux à l'esprit de la boîte, au revoir"... c'est typiquement Français ça peut-être ?

Pas plus tard qu'il y a quelques semaines, j'ai répondu à une offre de poste en CDI dans une grosse agence Web, qui est venue vers moi par le biais d'une RH pour fixer un entretien. La veille de cet entretien, mon interlocutrice me rappelle pour l'annuler, un autre profil a été retenu. Il s'agissait d'une grosse agence Web française, située dans la proche banlieue parisienne (et jouissant d'une mauvaise réputation, d'ailleurs).
Lothindil a écrit :
Et pour être le meilleur, faut écraser les autres, y a pas 3000 possibilités...

Qu'on ne s'étonne plus, ensuite, si des gens mettent fin à leurs jours à cause de leur boulot, y compris en France. Sale mentalité… Smiley fache
@Yvan L.
Je te crois volontiers, et je t’accorde que pour une foule de raisons historiques et économiques, la plupart des services internationaux de qualité sont US et pas français, mais tu noteras qu’ils ne sont pas non plus allemands ni anglais ou tibétains. Si on veut comparer l’activité économique internationale de la France sur le web, on pourrait commencer par le faire avec des pays de puissance économique et d’influence similaires, non ?

Je n’aime juste pas l’idée qu’on considère comme « daubesque » le milieu du web de tel ou tel pays sous prétexte qu’il ne génère pas des multinationales surpuissantes s’exportant en masse. Si c’est de la mauvaise foi, hélas je n’ai plus rien à ajouter pour me défendre ! Sans doute mon côté alter-mondialiste…

Maintenant si on parle de qualité c’est autre chose : Capitaine Train, Dailymotion, L’Archiduchesse, La Fraise, ou plus proche de nous autres techos Temesis, Clever Age, Globalis… des agences, des SSII, des services en ligne, du e-commerce : là ce serait effectivement de la mauvaise foi que d’ignorer la réussite et la qualité de ces boîtes.

La réussite, c’est pas forcément le CAC40.
Modifié par STPo (11 Jun 2012 - 18:31)
Yvan L. a écrit :

Ouai c'est exactement ce que je me dis aussi.

Ce qu'il explique est très vrai et ce n'est plus très nouveau. C'est curieux cette façon que vous avez de voir des idées reçues là où il n'y en a pas.
Modifié par Hermann (11 Jun 2012 - 19:05)
Modérateur
Le danger de vouloir recopier les modèles d'autres pays sont multiples:
– Autre mentalité
– Image déformée du modèle
– Autres lois
– Autre économie
– etc.

Avant de vouloir recopier ce qui se fait ailleurs, il faudrait pouvoir se mettre à niveau sur beaucoup de points. Le modèle économique américain n'est pas forcément la panacée, il génère des multinationales, et des villes, régions voire des états complètement laissé pour compte, parfois dans une misère assez noire. À l'opposé, cela génère des réussites exceptionnelles qui font le tour du monde (plus que la misère…).

Et je trouve très bien que certains modèles diffèrent. Une personne qui n'apprécie pas le modèle de son pays peut aller dans un autre…

Et puis bon, personnellement si j'arrive à faire des bons produits, de ne pas avoir de problèmes à payer mes factures, et de rendre mon client et moi-même heureux de la collaboration, je suis heureux, la réussite n'est pas forcément la taille et le chiffre d'affaire de la société.
JJK801 a écrit :

Je rajouterai d'ailleurs à ça une que tous les pigeons sont des oiseaux et que tous les oiseaux sont également des pigeons.


Smiley lol
Smiley tusors


@kustolovic :

Tu dis jamais "I get the minimum wage" même si c'est vrai parce que cela te mets out directement et on t'écoutera pas. Pour autant faut pas négliger que toutes les avancées majeures dans le web viennent de là-bas et que ce que dira Paul Irish influencera le travail de centaines de milliers de développeurs et autres.

Après l'histoire des régions à l'abandon, je regrette mais c'est pas mieux en France, vas faire un tour dans les campagnes et tu vas comprendre ce que c'est la misère.

Je suis d'accord que copier bêtement n'amène strictement nul part pour les raisons que tu donnes mais y a pas que de la bouze qui vient d'Amérique et c'est peut-être une forme d'humilité que de reconnaître que c'est là-bas que cela se passe, aux français de tirer leur épingle du jeu en amenant un savoir-faire, etc.
@STPo
STPo a écrit :
@Yvan L.
Je te crois volontiers, et je t’accorde que pour une foule de raisons historiques et économiques, la plupart des services internationaux de qualité sont US et pas français, mais tu noteras qu’ils ne sont pas non plus allemands ni anglais ou tibétains. Si on veut comparer l’activité économique internationale de la France sur le web, on pourrait commencer par le faire avec des pays de puissance économique et d’influence similaires, non ?

Je n’aime juste pas l’idée qu’on considère comme « daubesque » le milieu du web de tel ou tel pays sous prétexte qu’il ne génère pas des multinationales surpuissantes s’exportant en masse. Si c’est de la mauvaise foi, hélas je n’ai plus rien à ajouter pour me défendre ! Sans doute mon côté alter-mondialiste…


Bon je vais préciser quand même un peu ma pensée. Quand j'ai cité des boites comme Apple, Microsoft, Google, etc. c'était pour souligner le fait que leurs produits (et je parle uniquement de la partie site et services Web) sont utilisés par des centaines de millions de personnes à travers le monde au quotidien. Le fait que ce soient devenus des multinationales qui font des milliards de chiffres n'entre pas en ligne de compte dans ma conclusion (c'est juste une conséquence de leur succès).

Ce que je veux dire c'est que des services comme google (le moteur de recherche), itunes, hotmail (en son temps), facebook (qu'on aime ou qu'on n’aime pas), msn, ebay et des tas d'autres ont tous bouleversé le quotidien de centaines de millions de personnes. On ne trouve pas de sites de cet acabit produits en France, ici c'est plutôt du Web franco-français produit par et pour le marché français.

Pourtant, techniquement il n'y a rien qui empêcherait un service web produit ici de s'exporter à l'international (c'est déjà arrivé) et de devenir un incontournable comme peut l'être Google. La pseudo barrière de la langue et le fameux "l'anglais c'est la langue de l'informatique" c'était valable il y a 15 ans, mais aujourd'hui ce n'est plus du tout le cas. Tous les sites US utilisés internationalement sont traduits dans la langue de l'internaute. L'économie du pays ? J'y crois pas non plus, la France ce n’est pas le tiers monde. Il y a du pognon, y'a des fonds d'investissement, des banques.

Un des gros problèmes en France, je pense, c'est qu'on navigue sur un vieux modèle économique où, si a la fin de la chaine, il n'y a pas le formulaire pour entrer le numéro de carte bancaire, personne ne vous suit. Des sites comme Google ou Facebook se sont bâtis sur des modèles gratuits pour l'utilisateur et aujourd'hui ces boites font partie des plus grosses sociétés au niveau mondial. Ici, si tu vas voir un fond d'investissement ou une banque en expliquant que tu veux proposer un site gratuit pour l'utilisateur on te prend pour un illuminé (peu importe si tu as un business modèle solide derrière).

STPo a écrit :

Maintenant si on parle de qualité c’est autre chose : Capitaine Train, Dailymotion, L’Archiduchesse, La Fraise, ou plus proche de nous autres technos Temesis, Clever Age, Globalis… des agences, des SSII, des services en ligne, du e-commerce : là ce serait effectivement de la mauvaise foi que d’ignorer la réussite et la qualité de ces boîtes.


Oui les sites que tu cites sont tous excellents, et même pour Dailymotion, exceptionnel, mais ce ne sont pas des outils qu'on utilise forcément de manière quotidienne. Mais ce sont clairement de très bons sites.

STPo a écrit :

La réussite, c’est pas forcément le CAC40.


On est d'accord et loin de moi cette idée. D'ailleurs Wikipédia est en tête du top 100 des sites les plus utilisés et est loin d'être cotée en bourse. Smiley smile
kustolovic a écrit :
Le danger de vouloir recopier les modèles d'autres pays sont multiples:
– Autre mentalité
– Image déformée du modèle
– Autres lois
– Autre économie
– etc.

+1, la simple idée de vouloir comparer avec nos propre référence culturels, mode de vie, modele économique, etc ... c'est peine perdu.

Il y a trés longtemps que l'on sait que copier un modèle Americain en France par exemple, est voué a l’échec (système fiscale et droits, mentalité française ).

J'ai vécu aux etats-unis en couple avec un américaine , travailler, payer mes taxes , consommer, acheter une auto, une moto, louer un logement , changer de lunettes, eu la grippe, ...
Oui il y a l'employé du mois, le solde de salaire en cours de journée pour te notifier ta fin de contrat ou que demain au lieu de faire 8 heure, bah tu n'en feras que 2h17 ou qu'on a pas besoin de tes services pendant 3 jours, un tx horaire minimale différent , voir inexistant d'un état à l'autre, des lois différentes d'un état à l'autre, on prend l'avion avant le train , le sherif sur le bord de l'autoroute , les armes a feux, noir, blanc, mexicains, les bons alimentaires, pas de permis a point mais valable 4ans, tu fais tes corses a 3 heures du mat et un petit vieux( ou pas p'tit vieux) te les met dans des sac en papiers, etc
Clichés mais réalité de tout les jours chez eux, et pourtant j'y ai rencontré le mêmes gens qu'en France mais ils font avec des contraintes différentes.

L'herbe plus verte , ça dépend surement de la saison Smiley smile

Les français sont bon aussi, mais y sont français et pis c'est pas les Amerloques qui vont nous apprendre à boire et manger ! M..de

Pour ce qui est des entreprises qui démarrent avec de bonnes ou mauvaises idées , bah , l’échelle n'est pas la même , pour des part de marché en % identique, d'un coté ou de l'autre de l'atlantique ça passera le cap du démarrage avec profit ou pas et même avec des croissances identiques , l’écart des profits/pertes est considérables, banquier et investisseur n'ont en final pas les mêmes chiffre sous les yeux .
Les petits projet ont plus de chance d'y survivre et probablement avec un horizon plus favorable, car plus large surement. Ce ne sont que des contraintes/possibilités différentes.
Ni meilleurs , ni plus mauvais. Smiley biggrin
STPo a écrit :
Je te crois volontiers, et je t’accorde que pour une foule de raisons historiques et économiques, la plupart des services internationaux de qualité sont US et pas français, mais tu noteras qu’ils ne sont pas non plus allemands ni anglais ou tibétains. Si on veut comparer l’activité économique internationale de la France sur le web, on pourrait commencer par le faire avec des pays de puissance économique et d’influence similaires, non ?


Oui et non, y'a pas vraiment de raison pour ne pas comparer la france et les usa. Tout est tellement global sur le web, y'a pas de frontières, tout le monde partage les mêmes "clients potentiels", on a les mêmes outils et les mêmes infos. Je pense aussi que la recherche de financement, quand le projet a un bon potentiel, n'est pas impossible.

Quand je parle des services US, je ne parle pas spécialement de Google, Facebook, mais surtout d'une ribambelle d'autres comme Foursquare, 37Signals, Pinterest, Kickstarter, qui sont édités par des sociétés à taille humaine et dont le succès a été rapide en dehors de leurs frontières. Mais au delà de leur succès commercial, la qualité de conception est souvent exemplaire, du début à la fin.

STPo a écrit :
Je n’aime juste pas l’idée qu’on considère comme « daubesque » le milieu du web de tel ou tel pays sous prétexte qu’il ne génère pas des multinationales surpuissantes s’exportant en masse. Si c’est de la mauvaise foi, hélas je n’ai plus rien à ajouter pour me défendre ! Sans doute mon côté alter-mondialiste…

Je ne considère pas comme "daubesque" le web Français, loin de là. Avoir un certain succès et une influence à l'étranger ce n'est pas mauvais et ça ne fait pas de la société une multinationale ! Y'a pas besoin d'être 100 ou 10000 pour faire du bon travail, on est d'accord là dessus je pense.

STPo a écrit :
Maintenant si on parle de qualité c’est autre chose : Capitaine Train, Dailymotion, L’Archiduchesse, La Fraise, ou plus proche de nous autres techos Temesis, Clever Age, Globalis… des agences, des SSII, des services en ligne, du e-commerce : là ce serait effectivement de la mauvaise foi que d’ignorer la réussite et la qualité de ces boîtes.

Je suis d'accord également, ce sont de bons services / agence. D'ailleurs Dailymotion est principalement développé grâce à Symfony, le framework php de Sensio Labs, une agence web française qui m'impressionne réellement. Il y a de très bons spécialistes en france heureusement !
a écrit :
Un des gros problèmes en France, je pense, c'est qu'on navigue sur un vieux modèle économique où, si a la fin de la chaine, il n'y a pas le formulaire pour entrer le numéro de carte bancaire, personne ne vous suit. Des sites comme Google ou Facebook se sont bâtis sur des modèles gratuits pour l'utilisateur et aujourd'hui ces boites font partie des plus grosses sociétés au niveau mondial. Ici, si tu vas voir un fond d'investissement ou une banque en expliquant que tu veux proposer un site gratuit pour l'utilisateur on te prend pour un illuminé (peu importe si tu as un business modèle solide derrière).

Je rejoins le fond de ta pensée !
Très gros problème, en effet et c'est dommage !

Exemple :I l y a 4 ans de cela, Un copain a déposé des brevets sur un projet à grande ampleur visant à faire venir des annonceurs(des publicités) et qu'ils s'inscrivent sur son site afin de redistribuer de l'argent à des associations elle même soutenues par ces annonceurs, et ce par le biais de mini jeux destinés aux particuliers qui soutiendraient eux aussi ces associations(règle de 3)

Mais C'EST BEAUCOUP trop long à VOUS expliquer Smiley biggol

Le gars responsable du projet est un anti conformiste pur et a toujours détesté les pubs et un jour c'est dit :

Pour eux ce qui compte : c'est être vu ! Pourquoi ne pas les faire venir chez nous et en faire quelque chose d’utile pour les autres(assoc et faire découvrir des points d’intérêt aux gens)

Pour résumer, il bataille encore à me motiver, moi et un autre développeur et un autre ex partenaire graphiste(on se connait tous plus ou moins ).
Et un tas d'autres gens !
Il y a déjà un cahier de charges de 70 pages, une estimation de faite mais ils court à tout va encore maintenant!

Personne ne le prends réellement au sérieux, alors qu'un comptable, un développeur serveur avec 10 ans d'xp, son avocat et un gars axé finances ont tous affirmé que son projet tenait la route.

Mais le moteur étant l'argent, ON (et oui moi aussi hélas) a pas trop le temps(contre-coeur) de s"attaquer à des trucs non lucratifs qui nous rapporteraient(peut-être) un pactol par la suite !

Bon, il lâche jamais le morceau, mais quand il passe me voir , une question me taraude:

Pourquoi aucun organisme(agence web, banque ou autre) ne lui aurait proposé un coup de main sachant que son idée est réellement novatrice ?
Modifié par phpCbien (11 Jun 2012 - 23:43)
Modérateur
jb_gfx a écrit :

Pourtant, techniquement il n'y a rien qui empêcherait un service web produit ici de s'exporter à l'international (c'est déjà arrivé) et de devenir un incontournable comme peut l'être Google. La pseudo barrière de la langue et le fameux "l'anglais c'est la langue de l'informatique" c'était valable il y a 15 ans, mais aujourd'hui ce n'est plus du tout le cas. Tous les sites US utilisés internationalement sont traduits dans la langue de l'internaute. L'économie du pays ? J'y crois pas non plus, la France ce n’est pas le tiers monde. Il y a du pognon, y'a des fonds d'investissement, des banques.

Les incontournables que tu cites, ont tous eu des early adopters qui ont utilisé le service dans sa langue d'origine au départ. Une fois le service ayant déjà du succès dans ces pays, ils ont traduit leurs service afin de toucher un public plus large. L'anglais reste un formidable outil pour pouvoir se rendre compte de l'engouement dans n'importe quel pays du globe, sans frais additionnels.

a écrit :
Pourquoi aucun organisme(agence web, banque ou autre) ne lui aurait proposé un coup de main sachant que son idée est réellement novatrice ?

Aux USA, en France ou ailleurs, c'est pareil. L'argent ne tombe pas du ciel. Il ne suffit jamais d'une bonne idée, mais il faut généralement montrer ce qu'on a dans le ventre. Soit on a déjà connu des succès par le passé, soit on est prêt à trimmer en vivotant, et là des gens commenceront d'y croire.
phpCbien a écrit :
Pourquoi aucun organisme(agence web, banque ou autre) ne lui aurait proposé un coup de main sachant que son idée est réellement novatrice ?


Je m'identifie bien au coté Philanthrope de ton ami, ayant moi même tenté des projets du même type...

Après des mois et des mois d’efforts, je me suis résigné a la dure réalité, personne ne veut prendre de risque sans faire de profits!

Donc, si ton ami souhaite un quelconque soutiens, il doit proposer un retour sur investissement, ça peut être d'ordre financier (vu le projet j'en doute), image de marque (l'entreprise machin soutiens les association, bla bla bla) et même d'ordre éthique (comme pour la campagne, un arbre coupé, un arbre replanté). L'idéal étant bien évidement d'avoir un peu des 3...

Sans présenter un tel intérêt, personne ne suivra!
Encore une fois je ne nie pas le monopole US sur les services internationaux grand public visibles (messagerie, géants du e-commerce, etc.), mais je répète que la situation française dans le secteur n’est pas différente de celle de tous les autres pays d’Europe (voire plus) qui ont comme nous du mal à exporter ces services (quand ils essaient de le faire). Au passage, il serait peut-être utile de rappeler que les US ont depuis des décennies un leadership mondial sur beaucoup de secteurs économiques « de masse » (et pas seulement sur le web). Ceux qui parviennent à l’ébranler (URSS, Japon, et maintenant Chine, Brésil ou Inde) ont une économie autrement plus puissante que la nôtre.

La difficulté (réelle) d’exporter ces services ne saurait cacher le fait qu’ils existent bel et bien chez nous aussi : j’ai cité Dailymotion mais j’aurais pu également parler de Viadeo (concurrent de LinkedIn bien implanté), Le Bon Coin (eBay) et avant lui iBazar (racheté par… eBay, comme quoi ça devait faire un peu peur), voire même les Skyrock Blogs (qui peuvent faire sourire sur la forme, mais 33 millions de blogs c’est tout sauf de la rigolade).

Je pense qu’on est d’accord sur le fait que de telles boîtes (de « qualité », qu’elle soit technique ou commerciale) existent en France, mais qu’elles ne savent pas (ou mal) s’exporter.

Ça me va pas mal comme conclusion. Smiley smile
Pour le projet cité plus haut, un développeur a déjà mis en place la phase conceptuelle .
Il m'a créé un accès sur son dépôt !

En fait il s'agit d'un mini framework composé de doctrine et smarty ou les données sont stockées dans une superglobale $smarty

L'assignation des données se fait dans un répertoire component

et l'affichage dans templates

Ça nous permettra de bosser en parallèle, même si je dois reconnaitre que cette méthode m'oblige à connaitre un minimum son fonctionnement!

Je comprends donc mieux le principe de :
1:intégration d'abord
2:dèv ensuite

...comme l'avait suggéré Ericf !

http://yabonlapub.com/olivier_temp/screen.jpg
phpCbien a écrit :

Je comprends donc mieux le principe de :
1:intégration d'abord
2:dèv ensuite

Pour revenir là dessus, il m'arrive de faire en partie le développement d'abord lorsque je dois travailler sur un CMS non connu par exemple.

Ceci car je ne suis pas armé pour répondre a des demandes complexes en développement. Je dois fonctionner avec des plugins ou développer partiellement avec ce que je trouve. Je ne peux donc pas faire les maquettes puis l'intégration à l'aveugle sans savoir si je vais pouvoir le réaliser ensuite.
Modifié par bzh (12 Jun 2012 - 11:37)
Sérieux, tout ce blabla pour quoi ? Pour dire que des Microsofts/Google/etc. sont plus forts que des entreprises françaises ? Ok, j'étais déjà au courant. Smiley lol

De là à totalement envier le système américain, non. Ils ont une force, ils savent investir quand ils flairent une bonne idée.

Mais pour avoir bossé chez un grand groupe américain, je peux vous assurer que quand la bourse/pompe à fric va mal, ils dégustent à un point que c'est même pas imaginable ici...

Après, je pense qu'il y a du bon et du moins bon dans les différences de cultures, par exemple, voir des mecs faire une conférence qui tourne à la pub ou l’auto-promo, ça me rendrait dingue (je ne supporte pas ça). C'est largement plus accepté ailleurs. J'aime bien la vision qualitative du web européen par contre.

En effet, les européens de manière générale sont plus "discrets" sur leurs réalisations. Je vois rien que ma boite actuelle, on est une toute petite boite, et on bosse pour des clients sur toute l'Europe, dont certains rayonnent de manière mondiale. Et pour être franc, le niveau de rayonnement : je m'en FOUS. C'est surtout une question d'égo mal placé.

Si la satisfaction de votre métier est fonction de l'audience de vos sites ou de votre personne, vous risquez de courir après le bonheur.
Faire une boutique en ligne pour le petit commerçant du coin ou la grande chaine doit être aussi satisfaisant l'un que l'autre, sinon, y a un problème !

C'est curieux : ce complexe très franco-français de "on veut être aussi gros que les grands". Ok, mais pourquoi ? Si c'est pour juste dire "on en a une aussi grosse que l'autre", c'est ridicule. Si vous croyez que c'est plus rose chez les "grands", vous allez avoir de sérieuses déconvenues, il y a autant de frustration dans les deux cas, c'est p-e juste différent.

Récemment, j'ai intégré un site dont le design venait d'une des plus grosses agences de comm' du monde (dont je tairais le nom)... j'ai montré les mockups à mon gentil stagiaire, et lui comme moi avons été stupéfaits d'aussi peu de compétences en webdesign de leurs graphistes sur ce coup. Sans même aller chercher de l'accessibilité, la lisibilité était proprement lamentable, j'ai même triché sur leurs guidelines pour limiter la catastrophe. Le plus comique, c'est qu'ils ont été contents du résultat et ont halluciné sur la légèreté de l'intégration. Je trouve le site tellement moche que j'en ai fait mention nulle part. Au moins, le code sera beau. Smiley lol

Pour revenir au sujet de l'intégration, je vous invite à lire ça et à décomplexer : De l’intégrateur au développeur front-end : un maillon essentiel de la qualité Web.
Nico3333fr a écrit :
Récemment, j'ai intégré un site dont le design venait d'une des plus grosses agences de comm' du monde (dont je tairais le nom)... j'ai montré les mockups à mon gentil stagiaire, et lui comme moi avons été stupéfaits d'aussi peu de compétences en webdesign de leurs graphistes sur ce coup. Sans même aller chercher de l'accessibilité, la lisibilité était proprement lamentable, j'ai même triché sur leurs guidelines pour limiter la catastrophe. Le plus comique, c'est qu'ils ont été contents du résultat et ont halluciné sur la légèreté de l'intégration. Je trouve le site tellement moche que j'en ai fait mention nulle part. Au moins, le code sera beau.

Personne n'a dit que toutes les grosses agences font du bon boulot. Et encore une fois, c'est pas parce qu'une agence est réputée qu'elle fait du bon travail. Le débat aux allures trollesques qui a eu lieu ici ne portait pas sur le rapport "taille de l'entreprise / qualité du travail fourni".

a écrit :
En effet, les européens de manière générale sont plus "discrets" sur leurs réalisations.

Ben oui, quand tu lances un service web, il faut rester discret, sinon celui-ci pourrait avoir le succès attendu Smiley biggol . C'est pas de la discrétion dans ce cas, c'est un communication-fail.
Si un service made in France est traduit en Anglais mais que le succès ne dépasse pas les frontières, j'ai du mal à croire que c'est parce que c'est la volonté de l'éditeur.

Le sujet avait beaucoup dévié mais le débat n'avait pas pour but de dire que les techniciens US sont meilleurs que les FR, mais qu'au final, les services US sont globalement de meilleur qualité et ont une meilleur portée internationale (grâce à cette qualité en partie). Et au lieu d'essayer de prouver le contraire, ça serait un peu plus productif de se demander pourquoi... C'est faux et c'est trop facile de dire que leurs projets prennent mieux parce qu'ils tirent des financements de tous les bouts et s'y mettent à 1000 pour développer leurs trucs. Hormis quelques exceptions, ce n'est pas le cas.

Des grosses boites Françaises avec des énormes capitaux qui éditent des services web aussi... par exemple CCM qui rachète Benchmark pour 60 millions d'euros il y a un ou deux ans. Et encore je pense que l'exemple est assez ridicule.

a écrit :
Je vois rien que ma boite actuelle, on est une toute petite boite, et on bosse pour des clients sur toute l'Europe, dont certains rayonnent de manière mondiale. Et pour être franc, le niveau de rayonnement : je m'en FOUS. C'est surtout une question d'égo mal placé.

Pareil, et ça ne m'empêche pas de penser ce que je dis !

a écrit :
Si la satisfaction de votre métier est fonction de l'audience de vos sites ou de votre personne, vous risquez de courir après le bonheur.

On parlait des services web, donc oui, l’audience est forcément liée à la réussite du projet !
Pages :