5096 sujets

Le Bar du forum

Bonjour,

Je viens de passer sous Linux (Debian Unstable) depuis peu : juste un mot pour signaler aux dev's du forum que le rendu sous Linux n'est pas top à cause de la graisse par défaut de la typo (on a la même chose en "gras" qu'en "normal"). C'est le seul site consulté sur lequel j'ai repéré ce problème.

Je n'ai pas pris le temps de trouver une éventuelle règle à l'origine du problème mais il semble que spécifier la graisse par défaut suffise.

Bien à vous

Edit : le rendu en image est issu de Chrome, mais c'est aussi valable pour les autres navigateurs disponibles sous Linux.

upload/1517220890-35007-capture.jpg
Modifié par Olivier C (29 Jan 2018 - 16:40)
Modérateur
Hello,

Pas chez moi. En ce moment, je tourne avec un Ubuntu LTS Mate. Il y a 2 - 3 mois, j'utilisais Opensuse 42.3 LEAP Gnome 3.2x.

J'ai essayé Alsacreations.com sur différents navigateurs et n'ai pas (eu) le rendu que tu décris.

Je pense que tu as un souci dans les fonts. Il me semble que tu puisses installer les fonts Microsoft avec Debian (package : ttf-mscorefonts-installer) . Tu as un équivalent aussi, il me semble (package : fonts-liberation)

Pourquoi as tu décidé de passer sur la branche unstable de Debian ? Et pourquoi Debian pour du desktop ?

ps : Mon avis est que je déconseille les branches instables.... En dernier exemple, le fiasco d'Ubuntu 17.10 ! L'installe qui fait des conneries avec le UEFI
Modifié par niuxe (29 Jan 2018 - 13:16)
Salut
J'ai vérifié pour voir de mon côté.
J'utilise une LinuxMint pour pas mal de chose et j'ai le même rendu avec chrome et firefox que sur les versions windows...
Je pense que d'être sur une version unstable... ne te donne pas la réalité des choses Smiley cligne
Et comme le dit niuxe... l'intérêt d'être sur une unstable ?? je vois pas là Smiley smile trop eu d'emmerde avec les versions unstable....
Bonjour à tous,

Pas de problèmes chez moi sur xubuntu 14.04 et xubuntu 16.04.
Deux version LTS et fonts MS installées.


Utiliser les versions "unstable" uniquement pour test.
Modifié par papillon41 (29 Jan 2018 - 14:59)
Modérateur
niuxe a écrit :

Pourquoi as tu décidé de passer sur la branche unstable de Debian ? Et pourquoi Debian pour du desktop ?


Très juste, d'expérience sur un serveur, la gestion des polices sous Debian sans installer 15 paquets supplémentaires est au mieux ultra-minimaliste (mais Debian n'est pas fait pour ça)
niuxe a écrit :
Je pense que tu as un souci dans les fonts. Il me semble que tu puisses installer les fonts Microsoft avec Debian (package : ttf-mscorefonts-installer) . Tu as un équivalent aussi, il me semble (package : fonts-liberation).

Merci pour ce précieux conseil. Je viens de lancer l'installation de ces fonts au cas où l'une d'entre elles aurait échappé à mon install de base (j'avais déjà rapatrié toutes les fonts .ttf OS X et Windows dont je disposais). Pour l'instant ça ne change rien. Je doit avoir un problème avec une font en regular non/mal installée parmi l'une de celles utilisées par Alsacreations :
font-family:-apple-system,BlinkMacSystemFont,"Segoe UI",Roboto,Helvetica,Arial,sans-serif;

Une font bold installée sur mon système prendrait le dessus ? Je vais chercher de ce coté...

niuxe a écrit :
Pourquoi as tu décidé de passer sur la branche unstable de Debian ? Et pourquoi Debian pour du desktop ?

J'aurais dû aller jusqu'au bout de ma description : après avoir testé quelques distrib's, basées sous Debian ou Arch, j'utilise la chinoise Deepin basée par défaut sur Debian unstable (l'une des distrib's les mieux finies de mon point de vue, j'avais notamment testé Mint et quelques autres, mais en venant de Mac j'avais trouvé que les finitions n'étaient pas à la hauteur). Cette dernière existe aussi sous Manjaro (en plus j'étais emballé par un truc basé sur Arch) mais quand j'ai vu ma galère pour installer un Chrome... j'ai préféré revenir sur un truc plus rassurant installé sur une base Debian. D'après pas mal de monde l' "instable" de Debian porte très mal son nom, pour moi elle est un compromis plus rassurant (et bien plus abordable) qu'une rolling release sous Arch, pour l'instant je n'ai pas eu à m'en plaindre (mais je suis sous cet environnement depuis peu).

niuxe a écrit :
ps : Mon avis est que je déconseille les branches instables.... En dernier exemple, le fiasco d'Ubuntu 17.10 ! L'installe qui fait des conneries avec le UEFI.

Pas grave, j'aime bien bidouiller. De toute façon quand j'ai commencé à tester j'ai été mis dans le bain direct car aucune des distrib's que j'avais sélectionné ne voulait se lancer via mon UNetbootin : mon GRUB était foireux. J'ai donc bien galéré en mettant les mains dans le cambouis dès le début, maintenant il n'y a pas grand chose qui m'inquiète pour l'installation d'une distrib'. Je continu mon bidouillage, c'est tout.
Modifié par Olivier C (29 Jan 2018 - 18:46)
Je crois que j'ai trouvé : chez moi deux sous-familles de la font Roboto, `regular` et `black`, qui sous mon environnement ressemblent à bold quand à leur graisse. Je vais creuser de ce côté-là...

EDIT : Yes c'est bon. Apparemment ma version Roboto était buggée (je me demande si je n'étais pas allé la chercher sur Dafont celle-là). Avec une meilleure source c'est ok.

Sujet résolu.
Modifié par Olivier C (29 Jan 2018 - 23:21)
Bonjour,

sous Debian jessie, je n'ai pas ce problème, et je n'ai rien installé de spécial comme fontes.

Ce n'est pas le thème de ce forum, mais puisqu'on en parle. Ubuntu, c'est bien terminé pour moi. Avec le version 16.04, j'ai eu que des ennuis (plantages, perte totale de données, plus d'autre bizarreries impensables sous Linux). Et je n'aime pas, mais alors pas du tout, qu'une distribution fasse des choses dans mon dos.

Le choix de la distro n'a pas grand chose à voir dans la destination finale, tout du moins au niveau de la base. Le choix de l'écran et du clavier, par contre, en a beaucoup. Simplement, si on veut faire de la bureautique, il faut installer ce qu'il faut (LibreOffice, polices supplémentaire, correcteur, etc). Si on veut en faire un serveur, on installe pas X, inutile, et on travaille en console texte. Je fais tout avec Debian jessie - montage vidéo et musique, bureautique, sites, et je ne vois pas en quoi l'une ou l'autre distributions ferait la différence. Des distributions plus adaptées à tel ou tel travail, c'est un mythe. Sauf si on veut du "tout prêt", sans ne rien installer d'autre que ce qui est proposé.
Ce qui compte, c'est la stabilité, et en utilisant un version instable, on prend des risques.
Bongota a écrit :
Ce qui compte, c'est la stabilité, et en utilisant un version instable, on prend des risques.

Honnêtement je ne me fais pas(plus) d'illusion sur Linux : toutes les distributions que j'ai testé ont planté à un moment ou a un autre. La Deepin que j'utilise actuellement ne plante ni plus ni moins que les autres, unstable ou pas.

Apparemment je fais souvent planter mon système quand j'en demande trop côté affichage (lancement d'une vidéo avec plusieurs fenêtres ouvertes par ailleurs par exemple), le Windows 10 installé auparavant ne plantait pas lui, pourtant j'ai une bonne config' hardware (le chipset vidéo est intégré, mais de dernière génération)... je pense qu'il s'agit d'un problème de pilote graphique mal optimisé, pourtant j'ai recherché et installé celui fait tout spécialement pour ma config'. Il semble que la compatibilité avec le hardware reste le grand problème de Linux.
Modifié par Olivier C (30 Jan 2018 - 08:19)
Je me suis mal exprimé.

Ce que je voulais dire, c'est que le redémarrage ne pose aucun problème avec Debian jessie, alors qu'avec Ubuntu, ça a été la catastrophe, en ce qui me concerne, en tous cas.

Effectivement, toutes les distributions plantent plus ou moins, et la cause est toujours du côté des fenêtres graphiques. Il faut dire que quand on ouvre quatre fenêtres, dont une avec une vidéo en lecture, une autre en conversion de vidéo, les autres avec Firefox gavé de modules complémentaires, on en demande beaucoup. Si Windows permettait d'ouvrir quatre fenêtre en même temps, je doute qu'il tienne autant la route. Il faut cependant reconnaître que Microsoft a fait beaucoup de progrès du côté de la stabilité. Je suis pourtant étonné, quand je regarde les stats de mon site, je vois un pourcentage très élevé de connexions avec Windows XP, il doit bien y avoir une raison.

La compatibilité matérielle a toujours été un problème sous Linux, on sait d'où ça vient Smiley confus
Bongota a écrit :
Il faut dire que quand on ouvre quatre fenêtres, dont une avec une vidéo en lecture, une autre en conversion de vidéo, les autres avec Firefox gavé de modules complémentaires, on en demande beaucoup. Si Windows permettait d'ouvrir quatre fenêtre en même temps, je doute qu'il tienne autant la route.

Je ne sais pas pour Windows mais quand on vient comme moi de Mac, avec une config' quatre fois moins puissante, on a du mal à comprendre pourquoi ce n'est pas possible (sous Mac j'étais plutôt du genre à laisser 10 applications ouvertes en même temps). Mais quoi qu'il en soit, pour planter mon Linux il n'est pas la peine d'aller aussi loin : une simple vidéo (ou un truc animé) et une nouvelle ouverture de fenêtre, et hop : je suis susceptible de figer mon bureau. Je n'avais pas ce problème avec le Windows 10 précédemment installé... Je me demande si je ne vais pas être obligé d'en remettre un en dual boot. Je n'aime pas ce type de compromis, mais bon... je ne le ferais pas tout de suite en tout cas.
Modifié par Olivier C (31 Jan 2018 - 07:50)
On ne va pas s'éterniser sur Linux et Windows sur un forum dédié au web.

Je pense que tu as un problème de compatibilité matérielle, on ne peut pas toujours accuser le logiciel.
Si tu savais sur quelle machine je tourne en ce moment, avec Debian Jessie Smiley confused Allez, je le balance : Un desktop Packard Bell AMD 64 récupéré dans la rue Smiley ravi
De temps à autre, mon clavier ou ma souris se bloquent. Je débranche et rebranche leur câble usb et c'est tout. Mon enfant plante parfois la fenêtre avec ses dessins animés sur Youtube. Si je ne suis pas là, et ne maîtrisant pas la console texte, il arrache la prise (oui, la prise 220 v...), et tout repart comme avant. Plus solide que cette configuration, je n'ai pas encore trouvé.