5099 sujets

Le Bar du forum

Bonjour,
Les mises en garde sur l'usage d'un français correct dans :
- la conception des sites web
- la mise en ligne de nouveaux sujets
étant récurrentes sur ce forum, il me semble utile de vous signaler un article du Monde recensant un certain nombre de ressources à disposition de ceux / celles qui veulent améliorer leur connaissance sur ce point.
Bonne lecture à tous.
Modérateur
J'ajouterais que pour les plus fortunés il existe toujours le Bescherelle disponible aux éditions Hatier.

Des exercices sont aussi disponibles sur le site homonyme Smiley cligne

Ceci est d'ailleurs valable pour d'autres langues couramment rencontrées lors de notre navigation (anglais, espagnol...).

Un bon moyen de passer le cap de la 3ème :-P


Notez aussi que des formations sont accessibles dans le cadre d'un CIF/DIF pour l'apprentissage ou la mise à niveau et qu'elles peuvent être intégralement prises en charges par des organismes de financement comme le Fongécif ou encore l'OPCA.
Modifié par Greg_Lumiere (24 Sep 2016 - 12:44)
Je salue l'initiative.

Un clin d’œil tout de même au journal Le Monde dont le niveau orthographique a beaucoup baissé ces dernières années : on ne compte plus les fautes d'orthographe, de syntaxe et de grammaire, non seulement dans le corps des articles mais aussi, quelquefois, dans les titres.

J'ai écouté récemment un commentaire sur France-Culture : Le journal Le Monde employait une cinquantaine de relecteurs à son âge d'or... il n'en reste plus que deux ou trois à ce jour.

J'ai vu des sites qui aiment dénicher les fautes pour les publier (ex : fautes de Le Monde.fr) mais, moi et ma femme, il nous suffit d'ouvrir une page pour en trouver parfois jusqu'à une dizaine. Et pourtant je ne suis pas un modèle en la matière...
Olivier C a écrit :
Je salue l'initiative.
Un clin d’œil tout de même au journal Le Monde dont le niveau orthographique a beaucoup baissé ces dernières années : on ne compte plus les fautes d'orthographe, de syntaxe et de grammaire, non seulement dans le corps des articles mais aussi, quelquefois, dans les titres.
J'ai écouté récemment un commentaire sur France-Culture : Le journal Le Monde employait une cinquantaine de relecteurs à son âge d'or... il n'en reste plus que deux ou trois à ce jour.
J'ai vu des sites qui aiment dénicher les fautes pour les publier (ex : fautes de Le Monde.fr) mais, moi et ma femme, il nous suffit d'ouvrir une page pour en trouver parfois jusqu'à une dizaine. Et pourtant je ne suis pas un modèle en la matière...

Effectivement, la presse écrite d'aujourd'hui est un vrai champ de ruines en matière de correction orthographique, y compris pour des journaux dont on pourrait penser qu'ils ont à coeur de soigner leur réputation.
Ayant pour habitude de parcourir le site des Echos, force est de constater que quasiment chaque article contient a minima une faute, parfois tellement flagrante que c'en est à se demander si l'auteur a au moins pris la peine de relire sa copie.
Les "coquilles" et autres fautes de frappe sont inévitables, mais elles sont assez facilement repérables. Par contre, les accords de participe passé non maîtrisés ne sont pas tolérables de la part de professionnels, ou se prétendant tels, de l'écrit.
Le jour où j'ai retrouvé exactement la même faute dans plusieurs éditions différentes de la presse en ligne, j'ai été convaincu du fait que la relecture était un sport tombé en totale désuétude. La dépêche initiale avait tout simplement fait l'objet d'un copier / coller sur chaque site, histoire de sacrifier à la sacro sainte "réactivité" du web.
Bref, cela relève très souvent du grand n'importe-quoi... et Twitter, Facebook, pour ne citer qu'eux, sont des amplificateurs à fainéantise.
La vitesse prime de plus en plus sur la cohérence.
Modifié par sepecat (24 Sep 2016 - 19:38)
Bonsoir !

Je vois que vous vous relisez, M. Sepecat...

Le fait est que l'on n'a probablement jamais autant produit de texte qu'aujourd'hui. Jadis l'écrit était réservé à une élite et d'ailleurs pendant longtemps, l'orthographe du français n'était pas fixée.

Maintenant, l'orthographe a plutôt une fonction de 'marqueur social'...

Cela dit, j'avoue, j'ai du mal avec un texte bourré de fautes : cela ralentit ma lecture et donc ma compréhension.

Smiley smile
Modifié par Zelena (19 Dec 2016 - 15:19)
Zelena a écrit :
Jadis l'écrit était réservé à une élite et d'ailleurs pendant longtemps, l'orthographe du français n'était pas fixé.

Quand on relit les copies des écoliers, équivalent CM2, du fin fond de la cambrousse de 1940... la maîtrise qui s'en dégage a de quoi faire rougir n'importe quel master actuel.

De toute façon on va abaisser le niveau des masters afin que 25% de la population puisse les obtenir. Après le BAC se sera à leur tour de ne plus rien valoir...
sepecat a écrit :
Par contre, les accords de participe passé non maîtrisés ne sont pas tolérables de la part de professionnels, ou se prétendant tels, de l'écrit.

Ce type de fautes est effectivement assez exaspérant, je trouve moi aussi que ce sont celles qui montrent le plus l'incompétence en la matière. Elles me font douter sérieusement de la crédibilité de leur auteur, même si la compétence de ce dernier n'est pas liée à l'écrit.

On voit sur les forums ou sur des blogs de présentation des gens qui se déclarent "techniciens" ou "ingénieurs" mais qui n'arrivent pas à aligner deux mots à la suite... Si le type n'est pas en mesure de maîtriser a minima sa langue maternelle, quid de son code ?
Modifié par Olivier C (24 Sep 2016 - 20:43)
Zelena a écrit :
Bonsoir !
Je vois que vous vous relisez, M. Sepecat...
Le fait est que l'on n'a probablement jamais autant produit de texte qu'aujourd'hui. Jadis l'écrit était réservé à une élite et d'ailleurs pendant longtemps, l'orthographe du français n'était pas fixé.
Maintenant, l'orthographe a plutôt une fonction de 'marqueur social'...
Cela dit, j'avoue, j'ai du mal avec un texte bourré de fautes : cela ralentit ma lecture et donc ma compréhension.
Smiley smile

Bonsoir Zelena...
Effectivement, j'essaie de me relire car souvent, entre une acuité visuelle qui n'est plus ce qu'elle était et les fautes de frappe, les coquilles ont vite fait de se glisser dans un texte. La moindre des choses est, à mon sens, de revenir corriger lorsqu'une erreur est détectée.
Ceci dit, malgré toute l'attention que je peux apporter dans la rédaction des billets sur mon blog, ce n'est bien souvent que le lendemain, en relisant à tête reposée, que lesdites erreurs me sautent à la figure. Smiley ohwell
Concernant le français langue des élites dans le passé, j'ai récemment lu un article (dont je ne retrouve hélas pas trace) qui traitait du sujet. Il semble que l'usage quasi généralisé de l'anglais soit perçu, justement, par les élites actuelles comme une régression, la différenciation de leur rang ne pouvant plus se faire sur la langue parlée.
C'est bien connu, les "élites" ont en horreur tout ce qui les relègue au niveau du "vulgus populus". Elles pourraient de ce fait chercher à retrouver leur appartenance à un cercle d'initiés en revenant sur le français, lequel a l'avantage d'être tout de même parlé dans un nombre important de pays sur cette planète.
L'avenir nous dira si cette analyse est pertinente ou non...
Olivier C a écrit :
On voit sur les forums ou sur des blogs de présentation des gens qui se déclarent "techniciens" ou "ingénieurs" mais qui n'arrivent pas à aligner deux mots à la suite... Si le type n'est pas en mesure de maîtriser a minima sa langue maternelle, quid de son code ?

C'est en effet dramatique car, à tort ou à raison, une mauvaise orthographe caractérisée (hors faute de frappe évidente donc) reste associée à l'idée d'une absence de rigueur dans l'exécution des tâches dévolues en milieu professionnel.
J'ai eu à une époque un stagiaire ingénieur qui, dixit, "s'en foutait de l'orthographe puisque le correcteur du traitement de texte corrigeait ses fautes".
L'avait tout compris, le gars...
Mais le pire des constats a été sur un site dédié à l'informatique, où un quidam s'est vu incendier par les membres du forum pour une rédaction particulièrement déplorable. Pour sa défense, le gars n'a rien trouvé de mieux que d'avouer qu'il n'était pas informaticien mais "professeur des écoles" !
On comprend mieux le niveau scolaire de nos chers bambins.
Modifié par sepecat (24 Sep 2016 - 23:31)
Salut,

sepecat a écrit :

un quidam s'est vu incendier par les membres du forum pour une rédaction particulièrement déplorable. Pour sa défense, le gars n'a rien trouvé de mieux que d'avouer qu'il n'était pas informaticien mais "professeur des écoles" !
On comprend mieux le niveau scolaire de nos chers bambins.

Smiley scream <- rire jaune
Mieux vau en rire qu'en pleurer. Mais effectivement, c'est à désespérer !

Olivier C a écrit :

On voit sur les forums ou sur des blogs de présentation des gens qui se déclarent "techniciens" ou "ingénieurs" mais qui n'arrivent pas à aligner deux mots à la suite... Si le type n'est pas en mesure de maîtriser a minima sa langue maternelle, quid de son code ?

J'ai assez l'habitude, dans ces cas là, de souligner le fait que l'orthographe et la grammaire sont le protocole de communication entre humains, et qu'un informaticien devrait savoir ce qu'il en coûte de ne pas respecter les protocoles de communication.

Zelena a écrit :
Maintenant, l'orthographe a plutôt une fonction de 'marqueur social'...

Comme tu le soulignes, jadis l'écrit était réservé à une élite. C'était donc à l'époque, et ça devrait l'être plus que maintenant, déjà un marqueur social.

Et comme j'ai lu je ne sais plus où (désolé : j'ai un peu la flemme de rechercher Smiley confused ), quand on voit ce qu'écrivaient ceux qui passaient leur certificat d'études au fin fond des cambrousses dans les années 40, à l'époque ce n'était plus un marqueur social ! Maintenant, tout le monde a au moins le Brevet des Collèges, d'un niveau qui devrait normalement être nettement supérieur au certificat d'études, mais l'orthographe redevient un marqueur social ? C'est effectivement vrai, mais il y a vraiment de quoi s'interroger ! Ma femme, issue d'un quartier pauvre des Philippines, a appris le français à 25 ans, et bien que sa langue s'écrive pratiquement phonétiquement (toutes les lettres se prononcent), elle écrit mieux le français que bien des ingénieurs en informatique (ou prétendus tels) !

Voici ce que j'avais posté en 2003 sur Ixus, forum aujourd'hui disparu spécialisé dans la sécurité informatique :

Ouktami là sous pierre

Certains ont un peu tendance à confondre Ixus et SMS et à se foutre royalement de l'or tôt grâve... de l'auto gaffe... de Laure t'es grâve... euh... écrivent nain porte comment.

Désolé, mais "où t'as mis la soupe hier", ça ne veut pas dire la même chose que "où t'as mis la soupière" ni que "au tamis, là, sous Pierre" ou que "où t'as mis ? sous la pierre ?" etc...

C'est ainsi... pour vivre en société, il faut un minimum de règles, et l'orthographe en est une. Elle est même normalement exigée pour poster sur Ixus.

Et c'est normal : savez-vous (comme le dirait Caïn, certains semblent l'ignorer) qu'il y a ici une fonction de recherche ? Et que cette fonction ne donne pas les mêmes résultats lorsque je recherche "réseau", "rézo", "raisau" etc... ?

Et je ne parle pas des posts qui deviennent totalement incompréhensibles à force de non-respect de la langue française. Voir les exemples ci-dessus qui ne sont pas pires que ce que j'ai vu sur les forums d'Ixus...

Non, je ne suis pas académicien, la langue n'est pour moi qu'un outil de communication. Mais on m'a appris à prendre soin de mes outils. Apparemment, ce n'est plus le cas dans les écoles modernes... De mon temps, celui qui faisait des fautes d'ortographes, on lui tapait sur les doigts avec une règle en fer et on le mettait au coin avec un bonnet d'âne...

Signé :
Le pet pet gato... le paix, paix, gate oeufs... euh... lèves yeux des billes.
Olivier C a écrit :

On voit sur les forums ou sur des blogs de présentation des gens qui se déclarent "techniciens" ou "ingénieurs" mais qui n'arrivent pas à aligner deux mots à la suite... Si le type n'est pas en mesure de maîtriser a minima sa langue maternelle, quid de son code ?


hmmm là je suis sacrément contre.

jibe74 a écrit :

J'ai assez l'habitude, dans ces cas là, de souligner le fait que l'orthographe et la grammaire sont le protocole de communication entre humains, et qu'un informaticien devrait savoir ce qu'il en coûte de ne pas respecter les protocoles de communication.

Heureusement qu'en programmation il n'y a pas de grammaire..

Des fautes, je suis le premier à en faire, mais très souvent c'est une question de rapidité et si faute il y a alors flemme de corriger également...

Mais je pense que la "tolérance" envers les fautes doit dépendre du contexte. Par exemple, je prends mon cas : Sur ce forum, je j'aide au maximum entre deux taches de mon travail perso. Je fais (j'irais pas dire réguliérement mais pas loin) des fautes et je ne corrige pas car j'ai juste la flemme, je sais que la personne en face comprendra quand même. Alors certes je suis désolé de faire saigner ses yeux, mais son problème est généralement résolu.
Par contre, dans mon milieu professionnel, je vais me relire plus d'une fois (voir même faire appel à des connaissances) pour relire mon mail et être sur des tournures de phrases / fautes d'orthographe...

Et c'est pas pour ça que mon code est .... en cohérenceavec ce que je peux produire en écriture sur les forums.

Et justement si j'ai choisi l’ingénierie informatique c'est bien pour une raison Smiley langue bye bye la complexité du français (bien qu'elle nous rattrape tous les jours... Smiley ohwell )
Modifié par JENCAL (30 Sep 2016 - 15:45)
Salut,

JENCAL a écrit :
Heureusement qu'en programmation il n'y a pas de grammaire..

Pas de grammaire peut-être, mais quand même une syntaxe à respecter scrupuleusement ! Et le compilateur ne pardonne pas !

Mais ce que je disais, c'était surtout qu'il y a un protocole de communication à respecter, même entre humains. Je comprends ton point de vue et le partage en partie : effectivement, tu peux partir du principe que celui que tu aides a plus besoin de tes conseils que d'une orthographe irréprochable. Mais d'une part c'est d'autant plus acceptable que ton orthographe est quand même globalement bonne, et d'autre part je pense qu'on parle plutôt dans ce sujet du respect des règles de français dans (voir le premier post) :
- La conception de sites WEB
- La rédaction de nouveaux sujets dans les forums

Je pense que tu conviendras que, dans ces cas, il est quand même important de faire attention à ce que la communication passe bien et que l'impression soit bonne, donc qu'il est indispensable de respecter grammaire et orthographe.

Que répondrais-tu (ou plutôt répondrais-tu) à un post du genre :
le posteur a écrit :
Alore, j'ai étais voire dans les logs kome tu ma dis, mais j'y pije queue dalle. Tu peu m'expliquais caisse que je doie cherchais ?


Hélas, ce genre de littérature n'est pas exceptionnelle... Il m'est arrivé souvent de devoir relire deux ou trois fois la description d'un problème avant d'arriver à en deviner les grandes lignes !
alors là... je ne peux être que d'accorda avec toi!

Et.... à ce genre de poste, en faite, je ne répond pas.
Car j'accepte quelques fautes mais de là à ne pas comprendre si c'est de l'assembleur ou un mec qui écrit plus que mal.. je laisse tombé Smiley smile
Donc oui, sur un forum (même partout!) il tout faire pour justement ne pas faire de fautes!
C'est vrai que l'orthographe sur un site, un blog ou un forum est importante. Perso j'ai tendance à éviter les sites d'informations et autres où il y a des trop de fautes. Je ne trouve pas ça tèrs professionnel.

Après une coquille ou deux dans un texte ça peut arriver à tout le monde, c'est humain de faire des fautes. Il faut seulement apprendre à les corriger Smiley smile
Modérateur
Cela m'étonne que ça n'ait pas été évoqué mais une bonne orthographe aide aussi nos "amis" les bots à référencer et fournir nos écris.

Vous savez bien à quel point ils peuvent-être bêtes comme des valises ?! Smiley lol
@sepecat,
@Olivier c,
@Lohm
et Autres,

ce que vous relatez me fait jubiler grâce à un délicieux souvenir journalistique.

Voici : un jour de '90 ou '91 (?) "Le Monde" reprend avec suavité que des "dépradations" sont déplorées par Charles Pasqua (feu Charles) alors ministre de l'Intérieur, mais que tout d'abord ces "dépradations" méritent une meilleure orthographe : "déprédations".

Dans une autre séquence célèbre de rodomontades, le premier flic de France s'insurge ensuite que "les pubs de magazine et de tv sont envahies par le sexe" : il faut au ministre agir, à défaut d'agiter (!)

"Le Monde" lui rappelle alors sa coquille dans "dépradations", or à devoir supprimer le "q" (pour être prude) .... hé bien "Le Monde" se doit de parler désormais de co(q)uille.

C'était un temps béni du bel esprit que les "moins de 20 ans" ne peuvent pas connaître.
Modifié par pictural (15 Oct 2016 - 19:44)
Voici un autre exemple d'orthographe maltraitée, qui est célèbre en mon esprit pour avoir ignoré qu'écrire et présenter ses écrits à la lecture (à quelqu'un d'autre différent que soi-même) procède de générosité et de respect envers son lecteur.

C'était ici même sur le Forum d'Alsa, dans la rubrique des topiques "Critiques de vos sites: code et design". Il y a 4 ou 5 ans, deux Canadiens ont cru pouvoir disposer d'un topique pour faire leur pub ici (et pourquoi pas !). Mais leur projet d'e-commerce était si pourave, si miteux que leur action de 'com m'avait semblé franchement inappropriée. Bon ! c'était risible.

Quant aux posts écrits et publiés par les deux canadiens anglophones (pas Québécois) ici sur Alsa, ces posts m'ont rendu très perplexe : c'était de la traduction automatique google, même pas revisitée en orthographe ...