5100 sujets

Le Bar du forum

Bonjour,

J'aimerai avoir des avis sur la viabilité de mon projet de reconversion professionnelle.
Passionné d'internet, j'ai appris le développement web (html/css, php, mysql...) de façon autodidacte.
Je n'ai jamais bossé dans l'univers du web, en fait jusqu'à aujourd'hui je n'ai exercé que des métiers peu épanouissants ne demandant pas de qualification (j'ai juste le bac) dans le seul but de pouvoir payer les factures, autant vous dire qu'il n'est pas facile de trouver la motivation pour me lever le matin. C'est pourquoi j'envisage de me reconvertir dans un domaine qui me passionne, vous l'aurez compris, le dev web.
Seulement voilà, j'ai déjà 30 ans et je me demandais s'il n'était pas trop tard pour me lancer dans une carrière dans le web. De plus, étant totalement autodidacte je n'ai aucun diplôme...
Bref d'un coté mon projet parait semé d’embûches, mais de l'autre je ne me vois pas continuer à exercer des métiers tels que j'ai connu jusqu'à aujourd'hui le reste de ma vie...

Qu'en pensez-vous ? Que me conseillez-vous ?

Merci.
Salut,

Si tu apprends le job pourquoi pas. Mais mine de rien c'est complexe, c'est un métier.
Modifié par Tintin75 (05 Feb 2016 - 08:17)
Bonjour,

Merci pour ta réponse.

J'ai conscience que c'est un métier complexe et qu'il ne suffit pas de s'auto proclamer développeur pour l’être. Je suis prêt à faire des formations s'il le faut, je me demandais juste si après 30 ans c'était encore faisable...
Je n'ai pas de doute concernant l'apprentissage en fait, ce qui m’inquiète c'est plus la difficulté à trouver un job dans le web avec l'étiquette "débutant" à cet age.
Modifié par Sbstn (06 Feb 2016 - 20:31)
Il y a pas d'age pour apprendre et la conversion c'est fait pour les chiens.

Te pose pas trop de question. Lorsque j'apprenais à piloter mon avion, l'instructeur me disait la peur n'évite pas le danger Smiley lol
Bonjour,

Dans mon ancienne boite, nous étions quelques uns à être reconvertis sur le tard (plus dans le dev pur et dur que dans le web, mais ça reste kiff kiff)
Perso je me suis reconverti à 25 ans (je faisais du recouvrement de créances avant beurk), un collègue qui venait du btp s'est reconverti à 37 ans (à 50 il était chef de projet) et j'ai quelques autres exemples comme ça.

Donc d'expérience, j'aurai tendance à dire que quand on veut, on peut !
d'autant que les employeurs aiment bien ce style de profil : un gars passionné qui a tout mis en oeuvre pour venir à bout de son idée, ça montre quand même une certaine détermination.

En revanche, c'est certain que tu ne pourras peut-être pas prétendre à un salaire de vieux briscard en débutant. Toutefois, je nuancerai mon propos : dans l'informatique, tu bosses trois mois dans un domaine, ça y est, tu peux être vendu comme expert Smiley smile plus sérieusement, au bout de trois ans, je pense que tu pourras avoir un salaire tout à fait convenable (enfin, tout dépend de ce qui est convenable pour toi)

En revanche, petit avertissement quand même : avoir une passion c'est bien, mais croire que faire sa passion tout les jours c'est le top, ce n'est pas du tout le cas. La contrainte, les délais, la pression etc font que, un jour ou l'autre, tu seras dégouté. Enfin, je parle en ne connaissant que les SSII, mais je suis prêt à parier qu'en agence web, ça doit être à peu près la même chose.

Et, là aussi d'expérience, je peux t'assurer qu'il y a pas mal de gars passionnés en informatique avec plusieurs années d'expérience qui se reconvertissent (sur le tard aussi pour le coup) dans des métiers vachement plus manuels.

Voilà pour ma petite expérience, si ça peut servir Smiley smile
Bonjour,

Merci pour ton témoignage qui me rassure sur mon projet car il m'arrive parfois de douter, les avis étant très partagés sur le sujet d'après ce que j'ai pu lire un peu partout sur internet (du moins dans nos contrées, car chez les anglo-saxons par exemple être débutant dans le dev web après 30 ans semble beaucoup moins semé d’embûches).

Quand aux conditions de travail, j'ai bien conscience que le job de dev est pas tout beau tout rose, le métier parfait n'existe pas. Et pour rebondir sur ce que tu dis :

sanchodellavega a écrit :
avoir une passion c'est bien, mais croire que faire sa passion tout les jours c'est le top, ce n'est pas du tout le cas


Je te dirai que bosser dans un domaine que tu deteste et qui est à l'opposé de ta passion, ce qui est mon cas actuellement, c'est encore moins le top... Smiley cligne

Pour ce qui est du salaire, je n'irai pas jusqu'à dire que ça ne compte pas, mais n'ayant connu jusqu'à maintenant que le smic, je crois que je pourrais supporter de n'avoir qu'un salaire de débutant dans le dev web. Smiley smile
Modifié par Sbstn (07 Feb 2016 - 15:05)
Bonjour,
Se reconvertir aux alentours de la trentaine reste une bonne option, même si cela nécessite tout de même d'y avoir réfléchi de façon approfondie au préalable.
Pour ma part, ce fut d'abord huit années de notariat avant de découvrir sur un stand de foire ce que pouvait faire un ordinateur.
S'ensuit :
- contact avec l'AFPA locale (Association pour la Formation Professionnelle des Adultes)
- tests d'aptitude
- un an de formation analyste programmeur en CIF (Congé Individuel de Formation)
- embauche en suivant dans une banque (mobilité géographique sur Paris).
Aucun regret à ce jour.
C'est donc possible, comme l'ont indiqué les commentaires précédents, mais il faut toutefois être conscient d'un certain nombre de choses dans ta situation actuelle :
- l'aspect web est aujourd'hui ultra compétitif
- la situation de famille est importante à prendre en compte, surtout si une mobilité géographique risque de s'imposer à court terme
Si ton activité professionnelle actuelle ne te satisfait pas du tout, je dirais qu'une reconversion est probablement la solution la plus évidente.
Ceci dit, il faut bien assurer le quotidien et recevoir un chèque en fin de mois permettant de (sur)vivre le mieux possible.
Si j'étais dans ta situation, probablement commencerais-je à me renseigner sur le CIF (à l'époque c'était l'ANPE qui fournissait les infos, de nos jours tout est disponible sur le net...) car le congé formation, s'il n'a pas changé depuis, avait l'avantage de te libérer durant le temps de formation tout en continuant à percevoir ton salaire. En fin de formation, le CIF ne constituait pas une rupture de contrat et l'employeur ne pouvait pas l'invoquer pour justifier un licenciement.
A voir si tout ceci est toujours d'actualité (a priori, c'est le FONGECIF dont tu dépends géographiquement qui pourra t'apporter toutes les données utiles sur la question).
Une fois formé, il n'y a, grosso modo que deux hypothèses :
- soit tu démissionnes en espérant qu'une agence web t'embauche
- soit tu continues à bosser et tu commences à développer des sites (éventuellement en auto entrepreneur, puisque ce statut peut être adopté en parallèle avec une activité professionnelle)
La deuxième solution est beaucoup plus lourde en matière d'investissement personnel puisqu'elle t'oblige à fournir des heures de travail en sus de ton activité quotidienne.
Par contre, elle a au moins l'avantage :
- de te permettre de continuer à toucher un salaire (par les temps qui courrent, c'est appréciable)
- de te constituer un portfolio de réalisations que tu pourras présenter à tes potentiels employeurs web lorsque tu les démarcheras
Dans certains cas, et si le travail fourni est de qualité, on a déjà vu des personnes cumuler emploi / auto entreprenariat et finalement rester dans cette configuration après avoir constaté que leurs réalisations trouvaient un public prêt à les acquérir.
Voici donc quelques pistes de réflexion que j'aurais eues si je me trouvais aujourd'hui dans la même problématique que la tienne.
Il existe, en fait, une troisième voie que j'ai adoptée à titre personnel mais qui nécessite de penser les choses sur le long terme :
- bosser dans une entreprise, histoire d'acquérir un max de compétences
- quelques années avant la retraite, développer le produit qui me permettra de m'occuper et/ou travailler pour une agence web en indépendant le moment venu
- une fois retraité, rentabiliser (ou non) l'investissement précité, sans avoir de souci pour "faire bouillir la marmitte" et vivre au quotidien
Question de choix.

EDIT : PS - Attention à l'impression que l'on peut avoir sur l'approche plus facile des anglo-saxons face aux personnes qui sont débutantes. Certes, ils seront peut-être un peu moins regardants sur les diplômes... mais la médaille a son revers et ils n'hésiteront jamais à te virer en 5 s chrono s'ils estiment que tu ne sers plus à rien. Je bosse dans une boîte avec un réseau largement implanté à l'international et la certitude que j'en ai acquise aujourd'hui c'est que l'herbe paraît toujours plus verte aux US, à Londre ou ailleurs... du moins jusqu'à ce qu'on ait à bosser avec eux.
Modifié par sepecat (07 Feb 2016 - 16:23)
Autodidacte, après 5 ans de lithographie sur pierre, et de gravure sur pierre, je suis passé à l’offset, puis à la PAO (22 ans) à 58 ans je me mets au web !
Tout est possible.