4982 sujets

Le Bar du forum

Bonjour,

La question est très simple, je pense que vous connaissez et utilisez à peu près tous le site Can I use.

IL se trouve que ce site n'est pas vraiment accessible avec les lecteurs d'écran. L'information essentielle, à savoir compatible ou non compatible est transmise uniquement par la couleur verte ou rouge, et de plus il n'y a pas de moyen intuitif d'accéder aux notes quand il y en a. En bonus, pas moyen non plus de savoir si une fonctionnalité est disponible mais avec préfixe uniquement.

Les données sont apparament rendues publiques, donc il doit probablement y avoir quelqu'un qui les a déjà reprises et présentées différemment, d'une manière peut-être plus accessible; le contraire m'étonnerais beaucoup.

Connaissez-vous d'autres alternatives à caniuse.com ?

Merci beaucoup.
Je connais pas d'alternative par contre ça pourrait être pas mal de leur remonter l'info peut-être pour qu'ils améliorent le site ?
Modérateur
D'autant plus qu'ils ont implémenté des couleurs différentes pour les mal-voyants/daltoniens, ainsi que des labels arias, c'est que le sujet ne les laisse pas indifférents. Par contre changer les couleurs pour les non-voyants, ce n'est pas très utile Smiley langue

Et je ne connais pas de bonnes alternatives par contre, hormis les sites que caniuse utilise pour compulser leurs données (mais du coup ça demande de refaire ce travail…)
J'avais vu leur mode accessibilité, mais ça ne change strictement rien pour moi; testé avec IE9 et firefox 33.1. Et je n'ai pas vu de labels aria... pour aria c'est pas forcément étonnant si je suis passé à côté, beaucoup ne savent encore pas bien les utiliser.

Les contacter, c'est bien beau, mais je n'ai pas vu de page contact, ni de page genre terms of service avec une adresse ou autre chose permettant de les contacter. Je veux bien mais comment ?

Tiens par ailleurs, ça représente quoi exactement leurs pourcentages sous global usage ?
Par exemple pour <audio> je peux voir: 90.57%+ 0.03%= 90.6%
C'est quoi les +0.03% ?
Je n'ai jamais vu aucune explication nulle part...

Merci
Modérateur
Alors chaque item a un tooltip référencé par aria-describedby, dans ce tooltip il y a: le nom et la version complète du navigateur, l'état du support, et l'usage de cette version du navigateur. Je suis mal au fait de la raison du pourquoi ça ne fonctionne pas. Les tooltips s'ouvrent bien chez moi au clavier. Si tu as des renseignements à ce propos, je suis bien entendu intéressé.

Les pourcentages sous global usage: le premier pourcentage représente le support complet, le second le support partiel. C'est mis dans des balises title sur les spans des pourcentage. Même pour quelqu'un qui n'a pas de problèmes d'accessibilité, ce n'est pas top.

Pour les contacter, dans le menu about j'ai trouvé:
Un projet github qui permet de soumettre des issues sur les supports, le design du site ou ses fonctionnalités.
La page du créateur et son formulaire de contact, vers lequel il renvoie pour toute questions.

Sinon les données de support sont toutes stockées dans le repo git au format json, peut-être y-a-t'il des solutions plus accessibles pour les consulter, et peut-être certains y ont déjà pensé.

En espérant avoir pu t'être utile.
a écrit :
Alors chaque item a un tooltip référencé par aria-describedby, dans ce tooltip il y a: le nom et la version complète du navigateur, l'état du support, et l'usage de cette version du navigateur. Je suis mal au fait de la raison du pourquoi ça ne fonctionne pas. Les tooltips s'ouvrent bien chez moi au clavier. Si tu as des renseignements à ce propos, je suis bien entendu intéressé.


de mon côté, avec firefox 33.1 par exemple, si j'ouvre la page sur autofocus, avec tab ça saute de all versions à article on autofocus. Donc pas moyen de mettre le focus sur un item pour voir des infos.
Je n'essaie même pas de faire le test avec IE, je vais sur ce site avec le mode compatibilité donc de toute façon c'est sûr que ça ne marchera pas.

Si je triche en utilisant mon raccourci magique (Insert+Shift+F1), j'arrive à voir qu'il y a un attribut title avec la bonne info sur chaque item, mais pas de aria-describedby.

Pour la raison, ça ne serait pas très étonnant, il faut bien se rendre compte que autant title qu'aria-describedby ne sont pas magiques, contrairement aux idées reçues c'est pas parce qu'on en met un que ça marche forcément et que l'information est restituée. Ca fonctionne seulement dans des conditions bien particulières.

De toute évidence ils ont voulu faire bien mais ils n'ont pas vérifié si ça fonctionnait vraiment avec un lecteur d'écran. Par acquis de conscience je viens de tester avec NVDA 2014.3, ça ne fonctionne pas plus.

Ca ne serait de loin pas les premiers, il y a malheureusement de l'imposture dans le domaine de la'ccessibilité; de plus en plus de sites qui se prétendent accessibles aux lecteurs d'écran parce qu'ils ont mis un peu d'aria, mais en fait ils on fait n'importe quoi; et en plus c'est viral, il y a aussi ceux qui se prétendent accessibles parce qu'ils utilisent le plugin machin qui lui-même se prétend accessible quand c'est pas vraiment vrai.

A relire, le superbe article de je ne sais plus qui et dont je n'ai évidemment plus le lien qui explique que accessibilité au clavier et accessibilité aux lecteurs d'écran, ce n'est pas du tout la même chose, et qu'on peut très bien avoir l'un sans l'autre.

Au fait, pour que le site marche avec IE, je suis obligé d'activer le mode de compatibilité. Sinon n'importe quel lien mène vers une 404 et il y a du undefined dans l'URL. Plutôt paradoxal non ? Ca marche mieux quand on fait croire qu'on s'appelle IE7...
Modérateur
QuentinC a écrit :
De toute évidence ils ont voulu faire bien mais ils n'ont pas vérifié si ça fonctionnait vraiment avec un lecteur d'écran.

Et c'est bien le drame de l'accessibilité. Personnellement je tente de faire au mieux, mais sans réels tests avec des vrais logiciels. Tester en plus des navigateurs, des lecteurs d'écrans multiplie les tests de façon exponentielle. Et encore, ça ne concerne que la mal-voyance, reste tout les autre cas, avec des interfaces ou logiciels particuliers. Faire passer cette pilule à mes clients, ce n'est pas jouable, tant que ce n'est pas une obligation légale ou sectorielle.

Après, je n'ai pas la malhonnêteté de mettre un grand bandeau «accessible». Car le site ne l’est pas forcément.

Sinon, merci pour ces précisions
a écrit :
Et c'est bien le drame de l'accessibilité. Personnellement je tente de faire au mieux, mais sans réels tests avec des vrais logiciels. Tester en plus des navigateurs, des lecteurs d'écrans multiplie les tests de façon exponentielle. Et encore, ça ne concerne que la mal-voyance, reste tout les autre cas, avec des interfaces ou logiciels particuliers.


L'avantage qu'on a avec la non-voyance, c'est qu'un NVDA ça s'installe très facilement, et que VoiceOver est inclus d'office au système, sans dépenser un sou. Donc c'est normalement à la portée d'à peu près n'importe qui ayant un peu de volonté et du temps pour s'y consacrer (c'est peut-être juste ça qui mancque, le temps)

C'est clair que quand il s'agit de périphériques spécifiques, c'est bien plus compliqué par contre.
Modérateur
Effectivement, ce n'est pas tant le coût en logiciels qui pose problème dans un cadre pro, mais le temps passé a effectuer les tests sur des différents supports sur différents navigateurs. Même JAWS, dont le prix a de quoi rebuter un intégrateur amateur, n'est pas forcément un problème pour un pro qui eu diluer le prix sur de nombreux projets.

Mon problème n'est pas la volonté. Je trouve cela important et je souhaiterait pouvoir le faire, mais mon client ne veut pas forcément me payer le temps passé à gérer ça.

Un seul logiciel sur un seul navigateur c'est un début, certes, mais ça ne semble pas complet pour autant.

Un vrai boulot qualitatif sur l'accessibilité est suffisamment conséquent pour devoir être facturé dans un point à part et proposé ainsi au client sans être discrètement dilué dans des autres points. Ensuit le client peut n'être que moyennement motivé…
a écrit :
Un seul logiciel sur un seul navigateur c'est un début, certes, mais ça ne semble pas complet pour autant.


C'est toujours mieux que rien du tout. ET une fois que ça marche sur un, il n'y a plus tant de choses à adapter pour que ça marche sur les autres.


a écrit :
Mon problème n'est pas la volonté. Je trouve cela important et je souhaiterait pouvoir le faire, mais mon client ne veut pas forcément me payer le temps passé à gérer ça.

Un vrai boulot qualitatif sur l'accessibilité est suffisamment conséquent pour devoir être facturé dans un point à part et proposé ainsi au client sans être discrètement dilué dans des autres points. Ensuit le client peut n'être que moyennement motivé…


C'est donc en amont qu'il faudrait pouvoir agir si je comprends bien: les outils qui sont utilisés.

J'ai effectivement bien l'impression que le problème c'est le temps (et par extension l'argent si on en croit le dicton). Sur ce point, l'accessibilité ça a l'air d'être un peu comme la sécurité: personne ne veut payer pour ça parce que ça ne se voit pas et de toute façon tout le monde s'en fout, jusqu'au jour où le problème remonte à la surface.

Je dois sans doute être naïf parce que je ne suis pas encore entré dans le monde du travail, mais la logique du je prends le système X, je sais pertinament que c'est pas top, je comprends rien à comment ça marche, je le tweak un peu au hasard pour que Y, mais ça me prend 5 minutes, semble être omniprésente au détriment du je réfléchis et je me documente pour faire un truc vraiment bien mais ça me prend plus longtemps.
Modérateur
Le monde pro n'est pas uniforme non plus. Tu va du business-model exécrable ou tu abats une masse de boulot en des temps records à du luxe ou tu as le temps de passer des heures à des discussions sans fin sur des détails dont tout le monde s'en cogne. Ajoutons à cela les très gros projets qui permettent de mobiliser de grosses équipes et de mettre en place des procédures de développement très bien ficelées.

Mais la situation la plus commune est la suivante: Tu as du temps pour faire quelque chose de bien et correct, mais il n'est pas infini. Tu rends un boulot dans lequel on aurait pu aller plus loin dans plein de domaines: graphisme, ergonomie, qualité du code, référencement, accessibilité, performances, utilisabilité, originalité, rédaction, etc. Mais vouloir atteindre le haut du classement dans tout ces domaines c'est facilement quadrupler voir décupler tes coûts. Le but du jeu consiste donc à optimiser cela, avoir une bonne qualité mais sans faire exploser les coûts. Repérer les demandes chronophages du client qui n'apportent pas grand chose et lui proposer des solutions plus simples, ou carrément d'éjecter la fonctionnalité.
Pour les tests, on ne peut pas tout tester non plus dans toutes les circonstances. Je fais du responsive mais je ne teste pas tous les écrans/tablettes/téléphones possibles sous tous les navigateurs. Quelques checks par-ci par-là, pour le reste on met en production et on attend qu'on nous remonte les problèmes. C'est aussi pour cela qu'il ne faut pas hésiter à contacter pour transmettre les problèmes.

Maintenant du côté du client, dans le privé, il y a la logique économique. En matière de marketing, une boîte qui tente de contenter tout le monde risque fort de déposer le bilan. Il s'agit de trouver un public cible que l'on arrive à atteindre uniformément en laissant de côté les autres. Si l'effort financier pour atteindre les femmes enceintes, les hippies désabusés ou les non-voyants ne vaut pas ce que ça pourrait rapporter, l'effort devient pour un patron une simple bonne action, qu'il ne fera pas en période économiquement limite.

Pour contrer cela, on a deux possibilités, qui sont loin d'être parfaites:

1) Rendre l'accessibilité hype et sexy, pour que les clients aient la possibilité de s'en vanter et faire de la pub dessus. Cette solution a pour inconvénient d'être limitées à certains secteurs et de tenter le travail de merde pour dire qu'on l'a fait, vu que finalement on ne s'adresse pas aux premiers intéressés.
2) Rendre l'accessibilité obligatoire légalement. De nouveau l'obligation fera que beaucoup feront le strict minimum pour correspondre plus ou moins au normes mais sans se soucier de la réalité pratique. Les exemples de cette logique dans l'architecture montre bien toute la limite: les portes de toilettes qui s'ouvrent dans le mauvais sens dans des toilettes handicapées, des chambres d'hôtel pour handicapés au premier étage sans ascenseur (véridique, ceux à qui c'est arrivé on du trouver vite fait un autre hôtel), des rampes électriques sur des escaliers externes, pour lesquels il faut demander la clé, en sonnant à la sonnette en haut de l'escalier, etc. D'autre part, la multiplication des obligations légales est un frein à l'innovation et favorise les grosses structures déjà en place face aux indépendants et aux nouveaux arrivants.

Tout ça n'empêche pas de tenter d'améliorer les choses. On peut tout de même obtenir des résultats allant dans le bon sens. Je pense après toute cette longue discussion que je dois moi-même m'améliorer en explorant plus profondément ces points. Même si je ne peux pas forcément mettre en place des vérification détaillées sur tous les projets, des tests m'apprendront à mieux anticiper les problèmes.

a écrit :
Sur ce point, l'accessibilité ça a l'air d'être un peu comme la sécurité: personne ne veut payer pour ça parce que ça ne se voit pas et de toute façon tout le monde s'en fout, jusqu'au jour où le problème remonte à la surface.

C'est encore pire que la sécurité, il n'y a pas vraiment de risques à économiser sur l'accessibilité.
a écrit :
Les exemples de cette logique dans l'architecture montre bien toute la limite: les portes de toilettes qui s'ouvrent dans le mauvais sens dans des toilettes handicapées, des chambres d'hôtel pour handicapés au premier étage sans ascenseur (véridique, ceux à qui c'est arrivé on du trouver vite fait
un autre hôtel), des rampes électriques sur des escaliers externes, pour lesquels il faut demander la clé, en sonnant à la sonnette en haut de l'escalier, etc


On trouve parfois ce genre de bêtises aussi en Suisse. Ce type de situation cocasse n'est vraiment pas nouveau ! Quand on peut, on essaie de prendre ça en dérision.

IL faudrait que je retrouve le site anglophone qui recensait les perles en la matière, il y en avait des vraiment hallucinantes.

Quand à ceux qui font le strict minimum juste parce que c'est la loi, on connaît aussi. Le gros problème avec la loi c'est que dans ce cadre, difficile de prendre des mesures ou d'établir des sanctions pour la faire respecter réellement. Ca reste toujours au bon vouloir. Peut-être aussi qu'en tant qu'utilisateur on n'ose pas assez réclamer, mais en même temps à qui dois-je me plaindre si je constate qu'un site d'utilité public n'est pas accessible ? La réponse n'est pas toujours évidente, et puis le plus souvent, dans ce cas, simplement, on se résigne. Les seuls à ma connaissance qui on mis un canal à disposition exprès pour l'accessibilité et qui osent le dire, c'est accessibility AT apple DOT com.

Merci pour cette discussion très riche, en attendant. Pour en revenir au sujet de départ, je vais essayer de contacter l'auteur directement pour voir ce qu'il en dit. ET si je n'ai pas de réponse ou une négative, eh bien tant pis, je pomperai son JSON pour me faire mon propre tableau de compatibilité.
Modifié par QuentinC (18 Nov 2014 - 08:16)
Modérateur
Merci à toi!
a écrit :
On trouve parfois ce genre de bêtises aussi en Suisse.

Oh que oui! p.s.: Je suis Suisse.