5096 sujets

Le Bar du forum

Bonjour à tous,

Infographiste à la base, j'ai développé des connaissances en développement internet par le biais de diverses formations. Je suis actuellement en CDI et travaille pour une association. Je quitte mon poste au 30 avril afin de franchir le cap : celui de me mettre en freelance.

Ce que je compte proposer comme services : créations graphiques print & web, développement web, animation flash...

A ce sujet je me pose la question comme beaucoup : quel statut choisir ? Auto entrepreneur... ou pas ? Lequel est le plus avantageux ?

Je me suis déjà informé sur le statut d'auto entrepreneur mais quant à la MDA, je n'y connais pas grand chose.

Je compte sur votre expérience et vos témoignages pour m'aiguiller Smiley smile

Merci d'avance
Modifié par Tigerlely54 (01 Apr 2010 - 14:48)
Bonjour,

Pour commencer il y a deux formes juridiques qui peuvent te concerner: Entreprise Individuelle ou EURL (une SARL que tu crées tout seul). Si tu penses embaucher à un moment donné ou souhaites que le capital de l'entreprise soit séparé de ton capital personnel, c'est EURL. En général, un indépendant créera plutôt une EI.

Ensuite, il y a des options sur la manière dont tu déclares tes revenus, si tu factures la TVA ou pas, avec des avantages et inconvénients -- et des contraintes -- à chaque option.
Enfin il y a la gestion des cotisations sociales, et là il y a pas mal d'options aussi.
À lire: Statut freelance, Auto-entrepreneur, MDA, Entreprise Individuelle, BNC, TVA, tout comprendre en un coup d'œil.

Pour proposer des prestations mixtes (pas juste du design), la MDA n'est pas forcément adaptée. Le régime Auto Entreprise reste par contre assez avantageux. Donc je conseillerais plutôt ce dernier. Par contre il est associé à une limite de chiffre d'affaire telle que une fois que tu as une activité qui tourne bien, tu es au-dessus de la limite. Dans ce cas, il faut passer à un autre régime (RSI = cotisations URSSAF, si j'ai bien compris), pas le choix. Et peut-être monter tes tarifs car les cotisations seront plus lourdes. Smiley smile

Si le passage de l'Auto Entreprise au régime RSI se fait sans trop de mal, je te conseillerais de commencer en Auto Entreprise pour tester ton activité. Pendant la période où tu n'auras des contrats que ponctuellement (le reste du temps étant consacré à travailler ta représentation en ligne, ton réseau, démarcher des clients... Smiley cligne ), tu profiteras d'un taux de cotisation faible et au pro-rata de ton CA. Et si ton activité décolle, tu auras les revenus suffisants pour un taux de cotisation «normal», avec des forfaits contraignants et autres prises de tête. (C'est pour moitié l'esprit du régime d'Auto Entreprise: favoriser les créations d'activité en limitant temporairement les contraintes.)
a écrit :
Le régime Auto Entreprise reste par contre assez avantageux


Bien que je sois de l'avis (général) de Florent, je modérerais cette assertion. Bien des auto-entrepreneurs, n'ayant aucune base en compta, imaginent pouvoir déduire nombre de frais de leur chiffre d'affaire.
En AE ce n'est pas possible.
Conclusion, si votre activité nécessite d'investir dans du matériel informatique, de faire appel à d'autres prestataires, de louer un local, l'AE n'est pas forcément la meilleure option.

Le très gros avantage de l'AE, c'est de ne payer des charges que si l'on fait du CA.
Modifié par paolo (01 Apr 2010 - 16:45)
Petite correction :
Le RSI correspond à l'assurance maladie.
L'URSSAF s'occupe des cotisations sociale (allocations familiales, CSG/CRDS).
Et la CIPAV récolte les cotisations pour l'assurance vieillesse.

Concernant le statut d'Auto-Entrepreneur, il faut être attentif au chiffre d'affaires réalisé sur une période donnée.
Si vous débutez votre activité en milieu d'année, on considèrera que votre chiffre d'affaires potentiel serait donc le double (6 mois x 2 = 1 an).
Si le résultat obtenu dépasse le plafond, l'URSSAF vous refusera le statut d'Auto-Entrepreneur.
Bonjour,
si tu vends ton travail comme une presta globale (un site web avec tout ce que ça comprends) il vaut mieux te diriger vers les AGESSA (équivalent de la MDA niveau charges sociales) mais renseigne toi quand même sur le type de prestas acceptées.
Je t'encourage de te lancer dans le freelance
Une astuce pour les petits startups en France, c'est d'investir dans des pays émergents en développement comme à Madagascar, vous en ferez des bénéfices en sous-traitant chez eux
Florent V. a écrit :
je te conseillerais de commencer en Auto Entreprise pour tester ton activité

Un autre moyen de tester son activité : le portage salarial, qui permet de conserver certains avantages du salariat (bulletins de paie, congés payés et indemnisation chômage, notamment). Seul principal inconvénient : le fait de déléguer le règlement des détails administratifs et la comptabilité à une entreprise de portage salarial induit le prélèvement par cette dernière d'une commission sur le chiffre d'affaires (commission dont le taux est variable selon les entreprises de portage salarial, voire selon le chiffre d'affaire annuel réalisé), outre que les charges sociales sont plus élevées que sous les statuts d'auto-entrepreneur, des AGESSA ou de la MDA (mais aussi élevées que si l'on cotisait aux URSAFF et RSI en EI), si bien qu'il ne reste au porté que 40 à 50 % de son chiffre d'affaires HT.

Soit dit en passant, les charges sont une des raisons pour lesquelles il faut se garder de se brader quand on fixe son tarif : un freelance débutant son activité ne doit jamais descendre en-dessous de 300 euros HT / jour (250 s'il est à la MDA, histoire de ne pas froisser Hermann Smiley cligne ).
dummycreation a écrit :
Une astuce pour les petits startups en France, c'est d'investir dans des pays émergents en développement comme à Madagascar, vous en ferez des bénéfices en sous-traitant chez eux

Et après, qu'on ne s'étonne plus pourquoi il y a des professionnels du Web sérieux et compétents qui, en France, galèrent pour trouver quelque chose à se mettre sous le coude... Smiley rolleyes De plus, cette pratique, appelée l'outsourcing, n'apporte pas que des bénéfices : c'est même (souvent) le contraire. Smiley cligne
Modifié par Victor BRITO (01 Apr 2010 - 18:15)
Salut à tous,

dummycreation a écrit :
Je t'encourage de te lancer dans le freelance
Une astuce pour les petits startups en France, c'est d'investir dans des pays émergents en développement comme à Madagascar, vous en ferez des bénéfices en sous-traitant chez eux

Elle est minable ton astuce, dummycreation...
A oublier d'urgence...
Administrateur
C'est quoi le problème avec ce sujet ? Un spam et un message de V. Brito ont été effacés ou bien hier le forum était pas à l'heure ? Smiley hum
Felipe a écrit :
C'est quoi le problème avec ce sujet ? Un spam et un message de V. Brito ont été effacés ou bien hier le forum était pas à l'heure ? Smiley hum

J'ai supprimé une nouvelle réponse hier (un livre qui si vous l'achetez fera de vous un homme riche ou quelque chose approchant) qui a fait remonté ce sujet et Ericf a prestement et justement réagi à cette proposition d'outsourcing Smiley cligne bien que ce post remonte à plusieurs mois.
Bonjour a tous,

Je viens un peu donner de mes nouvelles !

Tout d'abord je tiens à tous vous remercier pour vos témoignages et conseils.

Après m'être renseigné sur les divers statuts qui s'offraient à moi, je suis partie sous le système de "couveuse".

La couveuse permet durant une période maximale de 1 an de tester son activité afin de voir si celle ci est viable. Durant cette période je continue à percevoir en totalité mes indemnités assedic, le chiffre d'affaire que je dégage est encaisser par la "couveuse", je peux me rembourser tous les frais que j'engage pour mon activité (imprimeur, frais kilométrique, matériels...). A la fin de ma période de couveuse, celle ci me restitue mon CA (en déduisant du bénéfice : 39% de charges sociales, 2,5€ par mois de période de couveuse pour l'assurance pro et entre 5 et 10% pour leur frais de gestion). Si mon activité est viable, il m'accompagne dans les phases de création et me suivent durant les 3 premières années d'activité, dans le cas contraire j'aurais essayé Smiley smile

Je trouve ce concept pas trop mal pour se lancer sans trop prendre de risque Smiley smile
dummycreation a écrit :
Je t'encourage de te lancer dans le freelance
Une astuce pour les petits startups en France, c'est d'investir dans des pays émergents en développement comme à Madagascar, vous en ferez des bénéfices en sous-traitant chez eux

Ahaha mais TROP BIEN ton astuce ! LE CONSEIL MALIN DE L'ONCLE BOB !

Misère... Smiley sweatdrop
Mince... Désolé d'avoir déterré ce vieux sujet, j'ai effectivement réagi un peu vite (mais je n'en pense pas moins Smiley cligne ) et n'ai pas vu la date... Smiley confus
Confus je suis Smiley confused
Administrateur
Nan nan c'est pas toi qui a déterré le sujet, c'est un spammeur. Et le sujet ne replonge pas illico dans les méandres obscurs du forum quand on le supprime, il reste en 1ère page ... d'où ta méprise bien compréhensible Smiley smile (et dans la vue du forum "par catégorie" le dernier auteur reste Vicotr Brito hier, répondant au spammeur d'où mon incompréhension à moi Smiley cligne )

Bon STPo ayant twitté le sujet, vous étonnez pas si du monde se ramène troller Smiley smile