5096 sujets

Le Bar du forum

Pages :
(reprise du message précédent)

C’est vrai.

Cependant, je me demande dans quelle mesure la profusion d’URL longues et composées de suites de caractères improbables n’est pas à l’origine du refus de certains internautes d’utiliser la barre d’adresse. Et ceux-là finissent par confier aveuglément à Google et aux liens le soin de les amener à destination, avec les conséquences que l’on sait.

Et donc – sorry, j’avais perdu le fil – j’ai tendance à les raccourcir au maximum de ce que je peux. Ça reste un choix tout à fait personnel et je ne prétends pas que l’on puisse en dégager une bonne pratique, ni un schéma universel, juste une opinion qui peut aider d’autres à faire un choix Smiley smile .

Et pendant que j’y suis, autant livrer ma réflexion en intégralité.
Les URL ont tendance pour des raisons historiques, à refléter l'arborescence du système de fichiers sur le serveur, ce qui peut être une bonne idée, mais devrait rester un cas particulier ; la façon dont on organise nos scripts n'ayant en général rien, ou peu, à voir avec l'architecture du site. Les frameworks du genre Rails, Django – ou leurs pâles copies en PHP Smiley lol – ont l'avantage de ne pas proposer ce choix par défaut.

Quant à mettre un id, ou pas, mon choix est dicté par les critères suivants :
– l’auteur de la ressource : moi, un rédacteur attitré, un internaute, etc.
– le type de contenu de ladite ressource ;
– le nombre anticipé de ressources sous la même racine ;
- le risque de doublons.

Si j’en suis l’auteur, et que le contenu le permet, j'essaie de ne pas mettre d'id, ni même un titre, mais une expression clef… De préférence la plus proche possible de ce qu'un internaute qui chercherait à consulter ma ressource taperait dans un moteur de recherche ; courte et explicite.

Si je ne suis pas l'auteur, je décide en fonction des capacités présumées du redacteur : création automatique à partir du titre, ou expression clef, s’il est capable d'en comprendre la démarche.

Si c'est l'internaute, il est difficile de se passer d'un id, on ne peut pas demander à son visiteur de vérifier que personne n’a utilisé le même titre, ni d’entrer une expression spécifique. Dans ce cas, j’essaie de nettoyer le titre au maximum (je honnis les « -- »), et je le double d'un id.

Enfin, si le contenu n'a pas de « titre », comme une image sans légende ni texte alternatif – et il y a de bonnes raisons de le faire –, j’utilise un id.

Voilà.
Modifié par Lanza (13 Mar 2010 - 17:59)
@Laurent Denis : Je ne comprends pas réellement ce que tu reproches à ajouter l'attribut directement sur le lien ? Je ne pense pas que le mettre reporte la responsabilité sur le rédacteur, je vois ca plus comme un indicateur à destination du navigateur, pas une vérité absolue.
Un peu comme l'attribut title que l'on mets aussi sur les liens pour indiquer de quoi la resource liée est censée parler. C'est une information qui est destinée au navigateur, ca lui évite de faire une requete sur l'href pour en déduire le <title> de la page.
Ca me permetrai, en tant qu'utilisateur, de savoir -si mon navigateur le prends en compte- le type de la ressource avant de cliquer dessus. Je sais que je ne téléchargerai pas forcément un document si je savais qu'il était dans un format que je ne peux pas ouvrir, avant de lancer le téléchargement.
Bien sur, ce n'est pas parfait, le type indiqué dans l'attribut peut différer du type existant, tout comme l'attribut title peut indiquer complétement autre chose que ce qui est réellement linké. Néanmoins, ca serait une indication, en tant qu'utilisateur que j'apprécierai d'avoir.

Le navigateur pourrait prendre cette information en compte pour choisir comment afficher le contenu, même si elle ne doit pas être prioritaire à mon sens. Tout comme il doit déjà jongler entre les headers renvoyés par le serveur, l'extension affichée du fichier et le contenu réel du fichier.
Imagine le cas (improbable Smiley lol ) d'un lien avec un attribut image/jpg, qui pointe vers un fichier .gif, dont le serveur retourne un header image/png qui est en fait un fichier encodé en bmp. Comment le browser doit-il afficher cela ?

Enfin, tout cela pour dire que je voyais l'utilisation de cet attribut comme un "bonus" positif, mais qu'il ne m'enlevait pas le devoir de retourner des headers corrects, en accord avec les extensions, tout comme l'utilisation d'un title sur un lien ne m'octroie pas d'indiquer un libellé instructif.
Tymlis a écrit :
Je ne pense pas que le mettre reporte la responsabilité sur le rédacteur


Je refais : étant donné que le navigateur accède directement à une version a priori plus pertinente de cette information (de toutes façon très pauvre et mal exploitable), demander au rédacteur de contenu d'aller saisir ou choisir un type-mime est idiot.

Tymlis a écrit :
Je vois ca plus comme un indicateur à destination du navigateur, pas une vérité absolue.


Je refais : étant donné que le navigateur accède directement à une version a priori plus actualisée de cette information, encombrer le code avec une "indication" a priori moins actualisée est idiot.

Tymlis a écrit :
Néanmoins, ca serait une indication, en tant qu'utilisateur que j'apprécierai d'avoir.


Je refais : étant donné que le navigateur ne s'en sert pas et que je n'aurai pas cette indication, c'est idiot.

Désolé, je tape un peu brutalement, mais... c'est... Smiley cligne

Plutôt que de faire à l'inspiration à partir d'un message de forum, il serait plus utile pour le rédacteur et pour le visiteur, si tu crées un CMS, que tu t'intéresses par exemple aux exigences ATAG.
Modifié par Laurent Denis (14 Mar 2010 - 08:03)
Tymlis a écrit :
.Imagine le cas (improbable Smiley lol ) d'un lien avec un attribut image/jpg, qui pointe vers un fichier .gif, dont le serveur retourne un header image/png qui est en fait un fichier encodé en bmp.



INSULT / HTTP/1.1
Host : domain.com 
Accept : nothing more 
User-Agent : Opera/9.80 (X11; Linux x86_64; U; fr) Presto/2.2.15 Version/10.00
Referer : /images/tiff/42/image.gif

Tu m'as trompé, salaud ! Je te faisais confiance, mais tu es comme tous les autres !
.


Smiley biggol
Laurent Denis a écrit :
Je refais : étant donné que le navigateur accède directement à une version a priori plus pertinente de cette information (de toutes façon très pauvre et mal exploitable), demander au rédacteur de contenu d'aller saisir ou choisir un type-mime est idiot.

Ce n'était pas très clair dans mon message, mais les liens dont je parlais sont générés automatiquement par le CMS, pointant vers des ressources stockées sur le même serveur, dont le mimetype est connu et stocké en base de donnée. L'attribut type serait donc forcément le même que celui obtenu à la requete. J'employais le terme "rédacteur" dans le sens CMS/framework, pas dans le sens d'une personne physique indiquant manuellement le mimetype.

Laurent Denis a écrit :
Je refais : étant donné que le navigateur accède directement à une version a priori plus actualisée de cette information, encombrer le code avec une "indication" a priori moins actualisée est idiot.

Mais il n'y accède qu'une fois que le lien est suivi, non ? L'indiquer avant la requete vers la ressource me semble malgré tout une information potentiellement utile. C'est d'ailleurs comme ça qu'il est défini dans la spec, comme un hint sur le mimetype de la destination. N'est-ce pas comme cela que fonctionne hreflang ? ou alors c'est le même problème pour celui là aussi ?.

Laurent Denis a écrit :
Je refais : étant donné que le navigateur ne s'en sert pas et que je n'aurai pas cette indication, c'est idiot.

Aujourd'hui le browser ne s'en sert pas, mais demain ? C'est dans les specs HTML5, j'ose espérer qu'on le voit un jour arriver.


Désolé pour le HS, on a beaucoup dévié du sujet original, mais les deux débats m'interessent. Peut-être devrions nous ouvrir un nouveau sujet pour séparer les deux si on continue dans cette direction ?
Tymlis a écrit :

Mais il n'y accède qu'une fois que le lien est suivi, non ? L'indiquer avant la requete vers la ressource me semble malgré tout une information potentiellement utile. C'est d'ailleurs comme ça qu'il est défini dans la spec, comme un hint sur le mimetype de la destination. N'est-ce pas comme cela que fonctionne hreflang ? ou alors c'est le même problème pour celui là aussi ?.

Je dirais personellement que c'est le même problème avec hreflang : c'est une information utile en tant que visiteur, mais c'est aussi une information qu'un rédacteur humain ne devrait pas avoir à saisir manuellement. De même, cet attribut peut ne pas refléter la réalité (rien ne m'empêche de mettre un lien vers un site allemand et de mettre hreflang="en", de la même façon que je peux faire pointer un lien vers une image PNG et indiquer type="image/gif").
A l'instar du type de document, sa langue cible est aussi une information qu'on ne peut connaître qu'après avoir cliqué sur le lien. Pour terminer, hreflang est aussi largement sous-utilisé. Je ne connais personnellement aucun outil d'aide technique ni aucun navigateur l'exploitant concrètement. Au fait, on ne sait même pas si ça sert ne serait-ce qu'aux moteurs de recherche...

Et pourtant... malgré tout, le standblog s'en sert. Donc c'est sûrement pas si idiot que ça.


au passage, j'ai l'impression que les requêtes de type HEAD sont également largement méconnues, mais je me trompe peut-être (Peut-être est-ce tout simplement mal supporté par les scripts dynamiques, php en particulier ?). Pour ceux qui ne sont pas au courant, une requête de type HEAD permet de demander seulement les en-têtes du document sans le charger totalement. Avec apache et des fichiers statiques ça marche depuis longtemps. Voilà aussi un mécanisme qui permet de savoir à l'avance le type, voire la langue, du document cible. Pourtant, ça me paraît (encore une fois je suis peut-être dans l'erreur) largement sous-employé, en tout cas dans les navigateurs conventionnels.

a écrit :

Aujourd'hui le browser ne s'en sert pas, mais demain ? C'est dans les specs HTML5, j'ose espérer qu'on le voit un jour arriver.

C'est déjà dans les spec de HTML4... par contre je doute fortement que ce soit réellement utilisé un jour, aussi bien type que hreflang. Pourquoi, je n'en sais rien, mais ça ne semble pas aller dans cette direction et c'est dommage.
Modifié par QuentinC (15 Mar 2010 - 11:56)
QuentinC a écrit :

Et pourtant... malgré tout, le standblog s'en sert. Donc c'est sûrement pas si idiot que ça.


Dans Dotclear 2, chaque fois qu'on fait un lien, il est possible d'indiquer la langue de destination. Smiley smile
Pages :