1154 sujets

Accessibilité du Web

Bonjour à tous,

Je rencontre pour la première fois une demande du type "notre site doit être conforme au RGAA"...

J'ai donc fait le parcours "classique" des recherches sur Google qui m'ont amené sur le site officiel de l'administration, puis sur quelques billets de blogs car je cherchais des check-list histoire d'avoir un ordre d'idée du boulot que cela implique.

Je suis notamment tombé la dessus : http://forum.alsacreations.com/topic-6-30200-1-RGAA---check-list-base-sur-le-champ-dapplication.html#p228115

Mais comme ça date un peu et que le post est clos, j'ouvre celui-ci pour demander à quiconque aurait de l'experience coté RGAA quelle méthode il utilise pour être sur que son site est conforme.

Est-ce que je peux prendre comme check-list l'exemple sur 3 ans que l'on trouve ici : http://references.modernisation.gouv.fr/outils-et-methodologie ?

D'avance merci et bonne semaine !
Bonjour,

Le mieux serait peut-être de faire appel à un expert en accessibilité.

Car même si tu souhaites te former, cela prendra un certain temps (et ton client risque d'aller voir ailleurs en attendant).
Bonjour,

Sans prétention aucune, je ne pense pas non plus qu'appliquer les critères du RGAA soit une opération complexe au point de perdre tant de temps.

Je fais du web depuis 6 ans, je suis developpeur expert certifié sur un CMS open source, je realise moi même l'intégration xhtml pour certains clients et je la rend valide w3c quand demandé, donc rentrer en conformitée avec le RGAA ne devrait pas être bien plus compliqué dans la mesure ou il me semble que c'est le même genre de boulot mais avec d'autres critères.

Le truc c'est que comme il n'existe pas de validateur (logique au vu de certains critères dont la validité ne peut être jugée que par l'homme) je cherche une Check list fiable histoire de bien faire mon job.
On ne peut pas tout faire avec un validateur Smiley cligne . Tu peux utiliser opquast pour contrôler ton site, RGAA est inclu.
Modifié par Patidou (17 Jan 2011 - 14:13)
Salut,
vallica a écrit :
Le truc c'est que comme il n'existe pas de validateur (logique au vu de certains critères dont la validité ne peut être jugée que par l'homme) je cherche une Check list fiable histoire de bien faire mon job.

Pour un travail d'évaluation, tu peux utiliser Opquast Reporting. Cela dit, comme l'a dit Laurie-Anne, ça ne dispense pas de recourir à un expert en accessibilité dûment formé aux méthodes d'évaluation de l'accessibilité de sites Web ou de se former si l'on souhaite acquérir cette expertise.
Laurie-Anne a écrit :
Car même si tu souhaites te former, cela prendra un certain temps (et ton client risque d'aller voir ailleurs en attendant).

Les sessions de formation au RGAA dispensées par Braillenet en partenariat avec Temesis durent 4 jours, pour 28 heures de formation. Smiley cligne
Merci à tous les deux pour Opqast je n'y avais pas pensé !

Et merci pour le lien vers cette formation, je vais fortement y réfléchir !
Bonjour,

vallica a écrit :
Sans prétention aucune, je ne pense pas non plus qu'appliquer les critères du RGAA soit une opération complexe au point de perdre tant de temps.

Si c'était aussi simple, les formations comme celle citée par Victor n'auraient aucune raison d'être, et les experts en accessibilité dûment formés (quelques uns hantent ce forum) pourraient changer de travail...

Pour ma part j'ai travaillé avec des devs certifiés sur pas mal de CMS, quand je voyais ce qu'ils arrivaient à faire de mes maquettes HTML, je perdais le sourire => Smiley smile
Tout à fait d'accord sur le fait que l'on rencontre ce genre de personnes dans notre travail mais il ne faut pas généraliser.

Passer par la case formation n'est pas une obligation dans 100% des cas, il suffit de s'investir.
Une question : Est-ce qu'il existe un équivalent québécois de ces formations ? Car il y a des probabilités que j'entre dans le CA d'une asso de personnes handicapées visuelles de ma région suite à la démission d'un des membres fondateurs. Et si ça se produit, je serai la première dans le CA à avoir des connaissances poussées en création Web et je serai aussi la plus jeune, et l'une des premières choses que je compte amener sur la table, c'est la modernisation du site de l'asso, car en ce moment, c'est un site fait avec Frontpage avec le menu présent seulement à l'accueil, et le très cliché texte blanc en taille 16 sur fond noir...vous voyez le genre ! Mon idée déjà serait de partir d'un CMS pour ensuite adapter le squelette pour intégrer les techniques d'accessibilité que je connais.

Mais pour tout ça, rien n'est confirmé avant la prochaine réunion.
Chok71 a écrit :
Tu ne peux pas utiliser les critères Accessiweb ?

http://www.braillenet.org/accessibilite/referentiel-aw21/

De ce que j'ai lu en intro (objectif n°3), c'est l'équivalent d'RGAA.

On peut, en effet, utiliser le référentiel Accessiweb : un site conforme à la dernière version du référentiel Accessiweb (la 2.1, pour rappel) sera conforme au RGAA.

Cela dit, RGAA et Accessiweb restent deux méthodes d'application des WCAG 2.0 distinctes et n'ont pas la même portée, le RGAA étant de portée plus restreinte, dans la mesure où il ne concerne que les services en ligne publics. En outre, ces deux référentiels sont susceptibles d'évoluer différemment.
vallica a écrit :
Tout à fait d'accord sur le fait que l'on rencontre ce genre de personnes dans notre travail mais il ne faut pas généraliser.

Passer par la case formation n'est pas une obligation dans 100% des cas, il suffit de s'investir.


Je pensais la même chose avant de suivre la formation Smiley cligne Et maintenant, même avec une dizaine de travaux d'audit à mon actif, il m'arrive fréquemment d'avoir recours au "coup de fil à un ami" (autrement dit : la liste des experts du GTA Smiley cligne )
Salut,

vallica a écrit :
Passer par la case formation n'est pas une obligation dans 100% des cas, il suffit de s'investir.

Jordi a écrit :
Je pensais la même chose avant de suivre la formation Smiley cligne Et maintenant, même avec une dizaine de travaux d'audit à mon actif, il m'arrive fréquemment d'avoir recours au "coup de fil à un ami"

C'est ce que je dis régulièrement ici, l'accessibilité ne s'improvise pas.
Mais il y a peu de temps, on m'a gentiment dit que je n'étais qu'un "gros con prétentieux qui essaie de défendre son travail".
La courtoisie et la politesse ne s'improvisent pas non plus Smiley lol
vallica a écrit :
Bonjour à tous,

Je rencontre pour la première fois une demande du type "notre site doit être conforme au RGAA"...

J'ai donc fait le parcours "classique" des recherches sur Google qui m'ont amené sur le site officiel de l'administration, puis sur quelques billets de blogs car je cherchais des check-list histoire d'avoir un ordre d'idée du boulot que cela implique.

Je suis notamment tombé la dessus : http://forum.alsacreations.com/topic-6-30200-1-RGAA---check-list-base-sur-le-champ-dapplication.html#p228115

Mais comme ça date un peu et que le post est clos, j'ouvre celui-ci pour demander à quiconque aurait de l'experience coté RGAA quelle méthode il utilise pour être sur que son site est conforme.

Est-ce que je peux prendre comme check-list l'exemple sur 3 ans que l'on trouve ici : http://references.modernisation.gouv.fr/outils-et-methodologie ?

D'avance merci et bonne semaine !


Remarque importante, dans le RGAA rubrique 5.4.3 est stipulé qu'il y a 2 vérifications distinctes. Une effectuée par le concepteur et rédigée à la fin sur l'attestation de conformité (déclaration sur l'honneur) puis celle effectuée par l'administration tout au long du projet et qui s'appuie ou pas sur cette même attestation de conformité. Si le site est très complexe et que le budget n'est pas restreint, je pense que le concepteur a tout interêt à inclure l'intervention d'un expert accessiweb dans la réponse au cahier des charges pour valider. Je ne connais pas de site accessible type CMS ayant reussi à maintenir un niveau d'accessibilité AA très longtemps suite aux mises à jour ou aux souhaits des décideurs d'intégrer des videos non prévus au départ etc...si je me trompe j'en serais ravie Smiley smile
Je me demande si un jour cela ne sera pas reproché au concepteur même si il n'y est pour rien au départ.