Bonjour à tous,

Je crée un site internet pour mon Travail de Fin d'Etudes.

Je souhaiterai donc avoir votre avis, recevoir des critiques constructives sur le design et pourquoi pas l'ergonomie (etc) afin de pouvoir l’améliorer et réussir ce travail qui me tient tant à cœur.

Voici le lien: http://www.acyian.com/docart-deco/

ps: à ce stade, mon professeur de mémoire, m'a dit que je n'obtiendrai pas mon diplôme... (Niveau design,( je n'ai pas fini le développement, donc ne faites pas attention au développement)). Les seules informations que j'ai c'est que cela manque de cohérence, m'a t'il dit... Mais je ne comprend pas comment y remédier et que veux t'il dire...

Merci d'avance pour votre aide, cordialement,

Acyian
Modérateur
Bonjour,

Tout d'abord pourquoi ne pas commencer par retirer la landing-page qui ne sert à rien à part faire fuire l'utilisateur ?
Disons que pour moi ça ne manque pas de cohérence, au sens où tu as un code couleur défini, un nombre de polices limités, les pages ont la même structure partout, de ce côté là ça va.
Par contre il a un côté très daté le site, et à j'ai l'impression que tu as voulu trop en faire. C'est globalement très pensant ce mélange violet + doré, beaucoup d'effets graphiques très lourds : du fond jaune, du gris, du violet, des bordures, pleins de patterns de fond différents, etc.
A cela s'ajoutent les animations qui n'apportent à mon avis rien à l'utilisateur si ce n'est des trucs qui bougent et exaspèrent ses yeux.
Du coup je pense qu'alléger le site, enlever quels effects, patterns de fond et animations devrait déjà pas mal aider à la lecture.

Courage Smiley smile
a écrit :
Les seules informations que j'ai c'est que cela manque de cohérence, m'a t'il dit... Mais je ne comprend pas comment y remédier et que veux t'il dire...


Bonjour, j'ai tout d'abord vu le site avant le commentaire, et c'est la première chose qui m'a sauté aux yeux.

Ce site est un pur ovni graphique. Un layout de base un peu moderne et trendy, avec des touches de graphisme façon vieux papier-peint de grand-mère et de typos datées qui non seulement se marient mal mais en plus n'ont aucune cohérence quant aux message. Le tout vendu par des commerciaux-cadres-dynamiques-colgate pour se débarrasser de la vaisselle moche de la cave.

Je ne sais pas si le sujet est imposé, inspiré de réel, libre ou que sait-je, mais il manque déjà singulièrement de cohérence et de profondeur.

Pour faire du graphisme de qualité (et donc de la cohérence), il fut d'abord bien connaître son sujet. Si il est fictif, qu'il n'existe pas (dans un cadre scolaire), la première chose à faire est de remplir soi-même les trous.

Qui sont-ils? Vieil antiquaire jovial qui a toujours une anecdote à raconter? Antiquaire trop-dans-la-place qui veut révolutionner le commerce de l'antiquité? Antiquaire pro et sérieux fournissant des services de qualité à la jet-set locale? etc.
Que vendent-ils? Des objets de puces comme sur la page produits (à ce moment là il faudrait en vendre des milliers et nul besoin d'experts), des antiquités historiques et de qualité, des pseudo-antiquités pour décorer le salon sans casser la tirelire? Dans un style/genre particulier? Bibelots, armes, peintures, meubles, années 50, ancien régime, etc? Des services d'expertise ou de la vente en ligne?
À qui le vendent-ils? Des fouineurs de brocantes, des jeunes femmes au foyer adeptes de scrapbooking, de riches héritiers, des conservateurs et professionnels du milieu?
etc.

Toutes ces questions doivent permettre de déterminer:
Pourquoi un site site web? Que doit-on y présenter et quels services?
Comment le communiquer, que veut-on dire aux visiteurs etc. Etre moderne? authentique? low-cost? sérieux? jeune? vieux? accessible? élitiste? etc.

Avec de bonnes bases on peut faire de bon choix, et obtenir une réelle cohérence.

La vision typique de l'antiquaire implique de rentrer dans un monde avec de la poussière et du vieux bois. Quelque chose qui sente le terroir et l'authenticité.
On peut prendre le contrepied pour plein de raisons et miser sur la modernité (mais dans ce genre de domaines c'est casse-gueule, enfin c'est un travail scolaire, donc on peut librement prendre des risques… ), mais dans ce cas exit les typos datées et les papier-peints de mauvais goût.
C'est deux exemples un peu caricaturaux et il y a d'autres angles d'attaque.

Pour la mise en place du graphisme il faut aller aussi plus loin que «prendre un thème à la mode et changer les typos et ajouter un papier-peint». Il faut être curieux, regarder des sites différents, des affiches de publicités, de l'architecture, une ballade en forêt, aller chez un antiquaire, s'inspirer du layout du dernier jeu vidéo viral, de la pochette de disque du premier Sardou ou de la notice d'emballage de la boîte d'aspirines.

Je me garde de faire des critiques sur des détails de fond, car à mon avis il y a un réel problème de fond nécessitant de repenser les choses à la base.

Malgré tout, courage aussi Smiley smile
Je ne peux qu'être d'accord â toutes les remarques précédentes. N'oubliez pas ce principe: "il faut prendre le temps de faire court".
Et cet autre principe: "ce qui compte, c'est l'attente des utilisateurs"
Sachant que sur internet vous avez potentiellement plusieurs milliards d'utilisateurs, ça laisse de la place pour la réflexion, même si heureusement pour vous un grand nombre d'entre eux n'en ont rien a faire... sauf si vous avez sans le savoir marché sur les pieds d'une catégorie insoupçonnée de personnes qui feront le buzz pour vous détruire.

Dans un autre ordre d'idées, j'ai regardé la version en NL pour voir comment vous traitiez le multilinguisme. (Voir mon site http//:www.bonieux.com).
Compte tenu de la position de Liège, à la frontière de 3 zones linguistiques, il serait bon d'avoir également une version en allemand et pour faire bonne mesure une version en anglais, lingua franca du XXIe siècle, que ça nous plaise ou non. Cela nécessite des mécanismes qui vont au delà de pages toutes prêtes où vous injectez le même contenu.
Bonjour,

Je "plussoie" les conseils déjà donnés. La page d'accueil avec l'énorme logo n'apporte rien et la transition vers le site est longue (environ 10 secondes chez moi). De quoi faire fuir la majorité des internautes.

Elle met l'accent sur le logo qui manque de finesse dans une animation à la fois cheap et kitch. Évitez les effets gratuits. Tout ce n'est pas indispensable doit être enlevé.

Il n'y a pas d'identité, de concept graphique. Quelle image voulez-vous donner, quel style, quel positionnement, quel message ?…

L'ensemble manque se cohérence par manque de soins, d'unité dans le style des typos aux styles antinomiques, des graphismes qui manquent de soin, une mise page qui part à volo en fonction de la largeur de la fenêtre, des couleurs qui ne s'harmonisent pas, des fonds tristes, un template convenu et scolaire, des pictos pas stylisés qui semblent avoir été récupérés sur google, des erreurs de typo (accents manquants, pas de hiérarchie dans les styles et les tailles), un trombinoscope en effet très "Colgate", des photos sans charme, des animations gratuites et "too much"…

Un manque de style et de travail sur le fond et le concept qui restent superficiels et flous. Pour moi, ce n'est pas un site classe d'antiquaire. Juste un template maladroitement trafiqué à la va vite.

Concrètement, la question qui me vient n'est pas celle de la pertinence de votre travail, mais le sérieux des enseignants qui vous ont mis dans cette situation. Soit vous êtes étudiant en intégration et le travail de graphisme est un "plus" qui peut valoriser votre travail. Soit vous êtes étudiant en graphisme et alors, la façon dont vous présentez les choses laisse à penser que vous avez été mal formé.
Avant de travailler l'intégration d'un site ou de quoi que ce soit, il y a un travail préparatoire indispensable qui n'apparait pas ici.
• Définir le sujet, le concept, l'idée.
• Faire une recherche graphique et stylistique. Documentation, références historiques, planches tendances…
Pré maquette à la main sur papier, avec élaboration d'une arborescence, pré charte graphique : esquisse de logo, jeux de polices, gamme de couleurs, style des images, photos et graphismes, des pictos…
• Réflexion sur l'ergonomie.
• S'inspirer des tendances pour se positionner dans le paysage actuel tout en gardant sa spécificité.
• Avoir une réflexion personnelle, une touche d'originalité et de créativité qui fait de vous un graphiste, et non pas un copieur de templates à la chaine…
• J'en oublie, mais c'est seulement ensuite que commence à se dessiner un style, une identité, un concept. Avec un travail de fond qui fait référence à votre culture graphique, typographique, artistique… Et une véritable intention.

Là vous placez la charrue avant les bœufs en intégrant sur un modèle standard sans style, quelques couleurs et polices glanées au hasard du web… Un peu comme si vous vous contentiez de mettre un coup de peinture sur une maison standard, quand on vous demande de penser l'architecture et le style.


Le logo :

Ce que vous présentez n'est pas un logo, ça n'exprime rien et pourrait convenir pour un bistrot de quartier un peu poussiéreux. C'est juste de la bidouille sur une typo, enfermée dans un carrée.
Il ne suffit pas d'utiliser une typo pseudo Art Déco pour faire la blague. Un logo doit exprimer une idée, un concept, être dessiné en respectant les règles (simplicité, style, message… ). Les polices sont le plus souvent dessinées ou retravaillées sur illustrator. Le moindre détail prend sens.
Là votre police fait cliché (on la trouve sur les cartes de bistrots vieillots). C'est pas ça l'art déco. Les approches entre les lettres sont inesthétiques et pas soignées. Pourquoi changer l'approche sur la deuxième ligne ? C'est pas travaillé (l'apostrophe est laid et se place dans le vide). Le carré enferme l'ensemble, les deux lignes ne justifient pas (chaque détail doit avoir du sens et s'expliquer noir sur blanc), le gros D pivoté n'exprime rien et est redondant avec les deux autres. Pourquoi les D en gros ? C'est inesthétique. De toute façon cette police est laide et obsolète travaillée ainsi et elle est un des éléments qui plombent ce site.
Bref, logo à refaire. Mais vu la base, il y a tout à apprendre et là, c'est la compétence des enseignants qui se pose. Comment ont ils pu vous laisser intégrer alors que rien n'a été sérieusement conçu et préparé en amont ? C'est une école privée ? Un stage ?


La typographie :

Il n'y a pas de travail de typo. Vous avez comblé les trous sur un template visiblement pré-existant.
Les polices sont trop nombreuses, sans style et surtout ne s'accordent pas. Chaque police a une histoire, est chargée de sens et symbolise un univers, une époque, un style…
Là c'est c'est la guerre entre chaque typo. Entre la police bistrot, la police utilisée pour «Splendide chien», celle pour le texte courant, c'est indigeste.
De plus on a 36 tailles différentes. Des fautes lourdes. Le menu est énorme comparé au logo. Aucune hiérarchisation des éléments. Rien de tel pour flinguer une maquette. Vous devez structurer tout ça ! Sans cela, c'est la lisibilité, la cohérence, l'esthétique, l'ergonomie qui seront impactés.
L'art de la typographie est difficile et se joue dans les détails. Commencez par hiérarchiser, c'est la base.


Les couleurs et les fonds :

C'est vieillot sans être ni vintage, ni art déco. Cet ocre moutarde ne s'accorde pas avec ce violet sale, et le gris finit de plomber l'ambiance.
Là aussi il faut hiérarchiser les couleurs, donner des priorités. Vous nous faites un patchwork assez indigeste.
Les motifs de fonds n'expriment rien et sont juste du remplissage. Faute d'un véritable travail de préparation.


La mise en page :

Elle manque de structure (grille). Convenue, sans originalité. En élargissant la fenêtre, le site prend trop de place. Tout est gros, trop gros, ça manque de respiration.
Dans le slider, il y a un trou au milieux avec les éléments qui se collent sur les bords en fonction de la largeur de la page !

Les pages de suite (Services, Contact…) ont juste été remplies avec du gros texte sur toute la largeur, sans maquette ni cohérence sur l'ensemble du site. Le formulaire de contact est énorme et trop bariolé. Place à la sobriété ! Vous y gagnerez en élégance. Smiley cligne

Une mauvaise gestion des espaces avec tout qui s'enchaine de façon mécanique, mais sans réflexion sur l'équilibre des éléments. Par exemple, laisser des espaces respirer pour mettre en valeur des zones plus denses…
Pourquoi vous baser sur un template existant ? Un designer doit concevoir les templates, plas cloner ceux des autres. Ça tout le monde peut le faire avec un template et 3 tutoriels.
Le footer est lourd, criard, sans originalité.
Vous devez mettre en scène votre page. Là il y a du boulot…


Les effets et animations :

Gratuits et tape à l'œil. Ils semblent ajoutés pour cacher le manque de soin et de travail sur l'essentiel : le concept, le design, le style…


Les images, photos, pictos… :

Aucun style, aucun travail. C'est de l'intégration brut de décoffrage.
Entre les photos ringardes "Colgate" du trombinoscope et les photos de charme des clientes… ça ne passe pas. Ça fait site de rencontre…

Et ce «Qui sommes-nous?» avec les gros rectangles criards aux contours en pointillés, c'est tout sauf du graphisme. C'est laid, lourd, sans style, sans originalité… Rien à voir avec le design ou avec un style "art déco". Pour avoir un peu de crédit par rapport au sujet, travaillez sur des photos qui collent bien : neutres, élégantes, qui ne jurent pas. Là vos photos à elles seules sont pour moi éliminatoires.
Les articles dans le slider ne sont pas mis en scène. Surtout sur ce fond triste et terne. Présentez vos produits comme des œuvres d'art, des antiquités, avec des fonds soignés, par exemple sombres avec un éclairage diffus, comme dans la vitrine d'un antiquaire digne de ce nom.
Vous devez donner l'image d'une entreprise haut de gamme, luxueuse et raffinée. Là on en est loin.

Les pictos ont étés récupérés ? Vous ne les avez pas dessiné vous même ?
Le cadenas, le sceau en cire et le gros Euro black font très cheap et ne s'accordent pas du tout avec le reste. Ils font trop actuels.
Les pictos de réseaux sociaux et de recherche sont gros, les dessins trop collés aux bords. Pourquoi mettre les langues dans un rectangle violet ? Laissez respirer les éléments.

Chaque détail compte. Ce sont les détails qui font souvent toute la différence entre une maquette standard et une maquette réussie.


Bref, j'ai été un peu long et m'en excuse. Mais quand il y a autant à revoir, la question est peut-être de tout refaire à la base. Mais vu les lacunes qui apparaissent dans cette maquette, êtes vous prêt ? Peut être faudrait-il commencer par revoir, ou voir les bases en graphisme, design, typo, mise en page, couleur, conception… avant de tout refaire. Sans ces bases vous risquez de vous retrouver dans la même situation.

Et peut être, changer d'enseignants. C'est bien joli de sanctionner un élève/stagiaire sur des critères graphiques et de conception. Mais si aucune base n'a été transmise (c'est ce qui apparait dans votre site), la première question qui me vient est celle de la compétence de vos formateurs.
Maintenant, s'il s'agit d'une formation ou d'un stage en intégration, c'est moins gênant. Les formateurs ne doivent pas utiliser l'argument du design pour sanctionner un élève. À chacun son boulot.

Voilà pour moi. En espérant ne pas vous avoir trop démotivé.

Edit :
Après une recherche rapide sur Google, les sites d'antiquaires ne sont pas forcément de bonnes pistes. Même le site du Louvre des Antiquaires est décevant (et buggé). Inspirez-vous plutôt pour votre travail de préparation des sites de joaillers et de musées traditionnels. Qui savent allier modernité et références au passé. Smiley cligne
Modifié par spongebrain (08 Mar 2015 - 14:10)
Je tiens à vous remercier pour votre temps passé à m'avoir conseillé.

Beaucoup de points ont été abordé, de ce fait je ne commenterai pas tout car j'ai certaines obligations vis-à-vis du site qui font que je ne peux pas changer tout et n'importe quoi.

J'ai pris en compte vos commentaires pour améliorer mon design. J'ai donc changé:
- les couleurs ( ocre/doré et violet deviennent du bleu ardoise et de l'orange)
- enlever des paternes et bordures
- changer les polices
- pour les animations, je fais plus light
- ...

Il y a certains autres points qui sont intéressant mais je n'aurais pas tout le temps de mettre en oeuvre. J'ai un délai fixé pour rendre mon TFE en Webdesign.

Je tiens à préciser que malgré l'utilisation de Wordpress (pour la mise en place du e-commerce (car je ne fais pas un TFE développement), le design a été entièrement réalisé par mes soins et donc aucune utilisation de template.

Certains points que vous m'avez cité n'ont rien à voir avec ce que je vous ai demandé (ex: une version allemand et une version anglais), j'ai certaines demandes à respecter, je ne suis donc pas d'accord avec ce point par exemple. Cela n'a donc pas d'importance dans le cadre de mon travail.

En ce qui concerne la landing page, je vais donc la supprimer et je pensais mettre une page avec le svg animé par dessus la page du site (index.php) qui s'animera le temps que le site derrière se charge , elle se mettra en opacity 0 ensuite (lorsque le site sera chargé derrière au complet (en fonction des pc)) on verra donc l 'index.php
Qu'en pensez-vous?
Je tiens à préciser que je suis obligé d'utiliser du svg animé.

Voilà ainsi la nouvelle interface graphique réalisée upload/57949-accueil-do.jpg
Bonjour Acyian,

Bon, je vois que vous n'avez pas été effrayé par nos commentaires (surtout le mien)… Smiley cligne

J'ai du pour et du contre concernant votre nouvelle maquette.
Si on cherche toujours le style Art déco, les couleurs agressent moins et sont plus harmonieuses. Bien qu'un peu froides et "techniques".

La maquette est toujours aussi standard et semble déclinée d'un template déjà existant. Si ce n'est pas le cas, le résultat est le même. Ce qui peut convenir pour une commande à petit budget ne passera pas forcément pour une épreuve de design où en principe on doit réfléchir le design en amont, même sur la structure et l'ergonomie. Pas copier ce qui se fait déjà.

Le logo est moins indigeste mais reste peu lisible. Je lis « Docart eco » (ce qui n'est pas très heureux), avec une approche différente entre les lettres de la première et de la seconde ligne. Ce qui donne l'impression d'un manque de soin. Je cherche toujours le sens de ce logo qui reste une bidouille typo, mais pas un logo au sens propre. Ce gros D avec les mots tronqués et collés sur 2 lignes, c'est pas encore ça… Pourquoi pas sur une ligne, avec une subtilité graphique ?

Les 3 tronches de cakes dans leur gros carrés avec leur sourires de têtes à claques sont toujours là !! Smiley lol
Ça fait cheap au possible. À ce sujet, je vous conseille la lecture de ma présentation sur les tendances en lien ci dessous. Pas de photo impersonnelle de style "image bank" bas de gamme. Les personnages on l'air faux et leur attitude est caricaturale. C'est pas comme ça que j'imagine des antiquaires modernes.

Il y a une grosse amélioration sur les polices de caractère. C'est plus homogène et cohérent et on s'éloigne du « menu bistrot ».
On ne se prend plus le menu énorme en pleine tronche, ça commence à s'équilibrer, mais il y a encore de l'optimisation. Notamment dans le nombre de tailles de polices, qu'il est encore possible de diminuer pour un résultat plus fluide et homogène.

Les objets dans le slider sont toujours aussi peu mis en valeur. Un slider avec trop de diapos devient vite inefficace. Limitez à 3 maxi et mettez le en scène. De vrais fonds (très sobre mais avec un éclairage diffus), plus haut, plus impactant, sans la grosse police Art deco (Splendide chien), avec des accroches plus travaillées, Pas 36 couleurs, typos et trucs bariolés dans le slider, ça fait très bas de gamme.
Testez un slider plus luxueux et minimaliste, avec juste l'objet (qui ne se colle pas dans le coin), un vrai fond, une seule police, une seule taille, une couleur…

Là toutes les hauteurs de bandes sont équivalentes, il n'y a de ce fait pas de mise en scène. Soit elles sont toutes identiques, soit vous mettez le paquet sur une zone (les produits ?) et restez sobre pour le reste.

Si les infographies sont très actuelles et parlantes, en abuser peut vite devenir lourd. Là elles se substituent au texte de présentation. En complément, pourquoi pas, mais pas en remplacement.
Il n'y a pratiquement pas de texte sur la home, hormis des accroches "bateau".
« Passionné pour les objets… », « Qui sommes-nous… »… c'est lourd. Pas de question pour se présenter. C'est pas un jeu de devinette !
C'est quoi leur expertise ? Écrivez-là. C'est sensé être des pros, pas des amateurs, aussi passionnés soient-ils. De vrais titres plus pertinents, un vrai texte, court, me semblent indispensables.

Pas de pictos twitter et compagnie collés sur le trombinoscope. Ça alourdis et c'est cheap. Présentez le trombinoscope de façon sobre (ronds, carrés… avec un fond ?), avec en dessous le nom, la fonction…
Vous pouvez toutefois rendre les images cliquable avec un formulaire de contact invisible qui se déroule ? (pas sûr de moi sur ce coup là)

Les 3 gros pictos du bas sont toujours aussi cheap et impersonnels. Dessinez les, c'est la base. Ils ne sont même pas équilibrés entre eux…

Le footer, toujours trop bariolé à mon goût (c'est subjectif…).
Les pictos sociaux trop collés et n'ont pas de bordure de respiration à l'intérieur. C'est pourtant la base…
Idem pour les langues. Pourquoi vouloir tout enfermer dans des carrés, c'est lourd.

Voilà pour moi.
Pour résumer, on va dire que c'est en cours d'amélioration.
Smiley smile

Vous n'avez pas répondu. C'est pour un diplôme ? De quel type ? Web designer, graphiste, intégrateur ?
Ça change pas mal de choses.
Modifié par spongebrain (12 Mar 2015 - 12:51)
Bonjour Spongebrain,

En réponse à toutes vos interrogations,

J'ai suivi une formation de deux ans (1 an de webdesign et développement de base dont PHP, SQL, Javascript) et la 2 eme année, il y avait le choix entre approfondir le webdesign ou le webdeveloppement), j'ai choisi le webdesign.

Ca a été au final une formation accélérée pour apprendre de nombreuses choses! Et j'en ai toujours à apprendre ( et je pense en apprendre toujours dans ce domaine) même si j'ai beaucoup appris jusqu'à maintenant.

En effet, je n'ai pas eu de cours en soi de design ou graphisme (c'est plus du code), donc on ne m'a pas enseigné certaines bases à ce niveau là. Je fais donc par expérience, documentation et échecs (si je puis dire) lol.
J'ai eu un cour d'ergonomie et juste un cour Photoshop et Illustrator (où on devait suivre des tutos).

Pour ce projet, il y a eu quelques complications: j'ai eu un client qui en résumé ne voulait plus de site, de ce fait un de mes deux prof a pris pour rôle le client (avec des demandes de changement constant pour l'un et l'autre). Je me suis un peu perdue dans tout cela, qui rien n'a été vu dès le départ et validé pas à pas pour continuer. Comme vous avez pu le constatez, des choses ont été poursuivi sans validation et arrivé un certain moment beh j'apprend que ce n'est pas validé. J'aurais préférez le savoir dès le départ pour progresser sur la bonne route mais c'est ainsi.

Enfin, à la suite de cette fin de ces deux années de cours (réussis) (dont un stage en deuxième année (réussi), nous réalisons un site web pour le TFE. Ce travail de fin d'étude (si réussi) donne ainsi droit à un diplôme BES de Webdesign (Brevet d'Etude Supérieur Webdesign).

J'espère avoir répondu à toutes vos questions. (Il y a beaucoup de choses à dire sur ce sujet) Smiley cligne

Encore merci pour vos commentaires Smiley cligne
Merci Smiley smile

Avez-vous testé un template plus minimal ?
C'est très tendance aussi et plus puissant qu'une pâle copie de template standard.

Juste un slider de 3 images très hautes/grandes et épurées (pour éviter que les photos bougent en responsive), façon home d'Apple actuelle. Et pour le reste, aucune couleur ou presque, noir ou gris foncé sur fond blanc, textes élégants, une seule taille sauf pour les titres. Photos des personnages sur fond gris en noir et blanc dans des cadres ultra sobres (ronds ou carrés ?). Aucune couleur sauf dans le header qui devient l'élément central. Pour les pictos sociaux, en petit, ou alors ne faire apparaitre les couleurs qu'au survol ? Pour les pictos normaux (€… ) très sobres, light ou outline, ou si possible dans une présentation la plus neutre qui soit.
Le moins de javascript possible pour éviter l'effet "Flash en 2000". Jouer sur du texte élégamment mis en page avec sobriété (symbole de connaissance et de culture), sans infographie ou presque (ou alors en complément et en noir et blanc).
Fond blanc sur toute la hauteur du site, sauf fond slider sombre. Et structurer la mise en page par un travail de typographie sobre et soigné. En envisageant votre maquette non pas comme un site web, mais comme un document typographique écrit à la façon des beaux livres d'art ou catalogues d'exposition ?

Largeur fixe donc pour la mise en page, avec de bonnes bordures blanches de chaque côté (minimal), sauf le slider dont la largeur serait le seul élément qui épouserait la largeur de la fenêtre. Effet de mélange mise en en page classique avec effet mise en page web. Smiley cligne
La déclinaison en responsive serait assez aisés sur mobiles, simplement en diminuant les bords blancs latéraux. Sur grand écran la largeur du site ne doit pas bouger (sauf slider qui garde néanmoins une hauteur mesurée). Aidez vous de la façon dont Apple gèrent ces questions sur leur home actuelle (slider 3 images). En fait, le slider est tellement grand, quen fonction de chaque image, on a l'impression d'être sur un site différent.

Footer sur fond blanc comme le reste et traitement de la zone de contact sans fioritures et en outline si une zone est à définir.

Plutôt que de tout baser sur un template au style très vu, un peu cliché/usé, voir jetable. Partir sur une base plus sobre certes, mais plus intemporelle, plus élégante…

Pour la typo, une seule dans le genre sans serif, ultra sobre, bien déclinée en fonction de son usage (bold, taille, light, regular… ).

Une maquette minimale redonnerait la classe et l'élégance qui manque encore à cette maquette bariolée et encore trop scolaire et trafiquée.
Pour le logo, au dessus du header dans une couleur, une ligne. Il pourrait se différencier au niveau de la police (un peu plus impactante), mais rester dans la sobriété, à la limite de se qu'on appelle le « no design », sorte de tendance qui veut qu'aucun élément de design n'apparaisse, avec une police la plus neutre possible, un style dépouillé, pas de couleur, une mise en page soignée mais neutre… Alors n'apparait que l'essentiel de façon brute. Dans votre cas ce serait les antiquitées qui seraient présentées comme des œuvres d'art, et sans les éléments perturbants d'un mise en page lourdingue, le style de ces œuvres serait le seul qui apparaitrait dans la maquette.

C'est une idée en passant, mais je pense vraiment qu'il y a une piste sérieuse dans cette direction. Attention, la sobriété et l'élégance est ce qu'il y a de plus difficile à réaliser, car chaque détail prend de l'importance et le moindre grain de sable peut rompre l'équilibre général.

À méditer et au minimum à tester en template.
Si vous séchez, aidez-vous des catalogues d'expo des musées ou livres d'art, souvent très sobres. Et aussi pour voir des sites au design minimal, il y a des liens à la fin de ma présentation sur les tendances web.

Voilà, l'idée est passée. À vous de voir. Smiley cligne
Modifié par spongebrain (12 Mar 2015 - 19:08)