4993 sujets

Le Bar du forum

L'article sur pompage.

Je ne connaissais pas la correspondance entre les nombres et la graisse des caractères. De même je ne savais pas non plus que cette règle css 1 n'était toujours pas correctement implémentée...

Et vous? Vous avez déjà utilisé du semibold, light, etc dans vos designs?
Modifié par Patidou (18 Mar 2009 - 11:05)
Salut,

j'avais remarqué que ce n'était pas interprété de la même façon dans les différents navigateurs sans doute en partie à cause du rendu des polices.

Je me limite au bold / pas bold pour la graisse ^^.
Modifié par bzh (18 Mar 2009 - 13:14)
Hello,

Je trouve l'article un peu limité. L'auteur constate que ça ne fonctionne correctement que dans Firefox 3 sur Mac, mais pas sous Windows. La question que l'on devrait se poser, face à un tel constat, est: est-ce que le problème vient du navigateur, ou bien des API de gestion du texte du système d'exploitation?

Deux choses auraient permis d'y répondre:
- faire un tour dans le bugzilla de Mozilla, pour voir si les développeurs n'ont pas indiqué des problèmes liés à telle ou telle plateforme;
- tester sous Linux tant qu'à faire.

Je n'ai pas vraiment le temps de fouiller dans le bugzilla de Mozilla, par contre j'ai fait l'autre test, en l'étendant aux navigateurs à ma disposition:
- ça marche dans Firefox 3;
- ça marche dans Opera 9.6 (!);
- ça ne marche pas dans Epiphany (avec moteur Webkit).

Tiens, Opera 9.6 implémente correctement font-weight? Richard Rutter écrit avoir testé avec Opera 10 alpha, mais ne précise pas la plateforme. On peut peut-être supposer qu'il s'agissait de Windows, et que ça pourrait marcher sous OS X?

De plus, pour les tests sous Windows il faudrait distinguer: Windows 2000, XP, Vista et Seven! Et pour OS X, les deux-trois dernières versions majeures.

Je suis loin d'être un expert en gestion des fontes, mais je sais que ça dépend souvent à la fois du navigateur et du système d'exploitation. Les tests de Richard Rutter auraient dû lui mettre la puce à l'oreille. Dommage qu'il n'ait pas reconnu cette piste, ou pas pris le temps de la suivre.

En conséquence, les affirmations sur le support de font-weight sont 1) en partie fausses et 2) incomplètes (il aurait bon de tester le support des valeurs relatives bolder et lighter). Par contre, le rappel sur l'existence, pour certaines polices, de fontes pour différentes graisses est plutôt bienvenu.
Je rejoins Florent pour dire que l'OS est pour grande partie co-responsable de la gestion d'affichage des polices. En gros on a deux choses distinctes : la ressource (fonte) et les capacités système (transformation). En PAO par exemple, mettre une police normale (Roman) en gras (Bold) l'affiche bien en gras à l'écran mais rien ne dit que le ripping final (CTP, traceurs, etc) restituera ce gras : la machine peut décider d'utiliser la police (roman) en l'état et ne pas tenir compte de la mise en gras. On utilise donc, pour une police donnée, toutes les fontes dispos (Ultralight, Light, Roman, Semibold, Bold, Heavy, Extrabold, Ultrabold, etc.), plus la même chose pour l'italique/oblique dans ces différentes graisses.

Demander un style 900 équivaut donc à demander au système de l'utilisateur de produire une transformation (mettre une certaine graisse, mais aussi mettre les <i><em> en italique...). La navigateur, comme le montre l'article cité, participe ou pas et dans certaines limites à l'opération. Ce que propose l'auteur vers la fin de l'article est de reproduire ce qu'on fait en PAO : remplacer la "transformation" par la "ressource" en appelant la fonte concernée. C'est naturellement ingérable sur la distance.

Autant l'italisation est assez simple à réaliser (on récupère la version italique si elle existe : dessin autonome) autant l' "oblication" est plus complexe : on part de la fonte Roman et on la penche. C'est la nuance CSS entre italic et oblic, en théorie. Idem pour les bold mais avec une gamme plus large. En l'absence de fonte adéquate dans une police donnée, le système va rechercher une fonte appropriée et demander au navigateur de la transformer. Le système est-il capable d'opérer cette sélection ? Le navigateur est-il capable d'opérer la transformation ? Ça fait trop de facteurs d'incertitudes pour assurer un rendu web convenable. Imaginons qu'on veuille utiliser ces astuces pour différencier dans un texte des passages et leur accorder une importance en leur donnant des graisses différentes : sur de nombreux postes toutes ces informations disparaîtront.